NOUVELLES

Sven Kramer guide les Pays-Bas à un triplé au 5000m de patinage de vitesse

08/02/2014 10:49 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

SOTCHI, Russie - Le Néerlandais Sven Kramer a signé un record olympique et défendu avec succès son titre au 5000 mètres de patinage de vitesse longue piste, remportant l'or en six minutes 10,76 secondes.

En présence du roi, de la reine et du premier ministre de son pays, le Néerlandais de 27 ans a démontré une constance incroyable au fil des tours sur l'ovale, enregistrant des écarts au tour de huit dixièmes de seconde seulement. Il a amélioré facilement le record olympique de 6:14,60 qu'il avait établi à Vancouver en 2010.

Les redoutables patineurs néerlandais ont monopolisé le podium. Jan Blokhuijsen a obtenu la médaille d'argent et Jorrit Bergsma celle de bronze.

Mathieu Giroux, de Pointe-aux-Trembles, le seul Canadien inscrit sur cette distance, s'est classé 22e en 6:35,77.

Giroux, médaillé d'or de la poursuite par équipes à Vancouver en 2010, a reconnu qu'il ne fondait pas de grand espoir dans cette épreuve, dominée par les Européens.

«C'était davantage une épreuve pour me mettre en jambe et me familiariser avec l'ambiance du site», a-t-il confié. Il disputera sa prochaine course sur 1500 mètres, samedi prochain.

Kramer est déterminé à gagner les deux épreuves de longue distance en patinage de vitesse à Sotchi et à effacer le souvenir de ses échecs olympiques au fil d'une carrière par ailleurs exceptionnelle — notamment celui des Jeux de Vancouver, quand il a commis une erreur inexplicable au 10 000 mètres. Dirigé vers le mauvais corridor par son entraîneur, il avait été disqualifié d'une course qu'il aurait autrement remporté facilement.

Et ce n'est pas tout. Aux Jeux de 2006 à Turin alors qu'il était encore adolescent, il avait coupé la ligne pendant la poursuite par équipes et entraîné la disqualification de son équipe, grande favorite de l'épreuve. Ce fut encore pire dans la poursuite il y a quatre ans, quand un mauvais travail d'équipe avait coûté une autre médaille d'or aux Néerlandais.

Seulement trois médailles d'or sont à l'enjeu à Sotchi.

Il a remporté la première, il lui en reste deux autres à gagner.

«Que puis-je dire? Nous n'aurions pu espérer un si bon résultat, a confié le roi Willem-Alexander. Ce que Sven a réussi malgré toute la pression, j'en suis sans voix.»

Blokhuijsen a mérité la médaille d'argent en 6:15,71. Bergsma a été plus rapide que Kramer au début de la distance, mais il n'a pu maintenir sa vitesse. Il a finalement décroché le bronze en 6:16,66.

PLUS:pc