NOUVELLES

L'élection du gouverneur de Tokyo, un test sur l'avenir du nucléaire au Japon

08/02/2014 09:01 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

TOKYO - Deux anciens premiers ministres charismatiques ont uni leurs forces dans le cadre d'une rare campagne antinucléaire au Japon et tenteront de se faire élire lors du scrutin prévu dimanche à Tokyo.

L'élection, qui vise à choisir un nouveau gouverneur de la capitale japonaise, risque d'avoir une grande influence sur la politique nationale, alors que le Japon cherche de nouvelles solutions énergétiques après le désastre nucléaire de mars 2011, la pire catastrophe du genre dans le monde depuis Tchernobyl.

Morihiro Hosokawa, premier ministre dans les années 1990 qui s'est retiré pour devenir potier, tente de faire un retour en politique. Il est appuyé par l'ancien premier ministre Junichiro Koizumi, qui reste extrêmement populaire parmi la population. Le tandem fait campagne en faveur de l'abandon de l'énergie nucléaire.

Selon les sondages menés par des médias japonais, la course est toutefois dominée par l'ancien ministre de la Santé Yoichi Masuzoe, plus modéré sur le dossier nucléaire.

Un avocat connu pour sa défense des droits de la personne et un ancien responsable militaire sont également candidats.

PLUS:pc