L'entraîneur canadien de patinage artistique ne se soucie pas des rumeurs

Publication: Mis à jour:
FIGURE SKATING
AFP

SOTCHI, Russie - Un scandale pourrait surgir pendant la compétition de patinage artistique des Jeux de Sotchi, mais l'entraîneur en chef de l'équipe du Canada demeure confiant que les notes attribuées seront justes.

Tessa Virtue et Scott Moir ont également soutenu qu'ils ne laisseront pas les rumeurs d'un scandale ruiner leur ultime expérience olympique.

«Il semble que ce soit le risque de faire partie d'un sport soumis à des juges, il n'y a rien que l'on puisse y faire», a affirmé Virtue, visiblement contrariée.

En marge de la compétition par équipe, disputée samedi et dimanche, Virtue et Moir ont dit tenter de ne pas trop y penser.

«Étant Canadiens, nous avons vécu l'affaire Salé-Pelletier, le patinage artistique a un passé chargé de tous ces trucs. Mais la beauté d'être un athlète, vous savez, c'est que cela ne nous concerne pas», a fait valoir Moir.

Douze ans après la controverse qui a secoué les Jeux de Salt Lake City, le quotidien français L'Équipe a rapporté que des juges russes feraient en sorte que les danseurs canadiens Tessa Virtue et Scott Moir ne puissent pas se hisser sur la plus haute marche du podium, en faveur des Américains Meryl Davis et Charlie White. En retour, les juges américains aideraient la Russie à mettre la main sur la médaille d'or dans la nouvelle compétition par équipe, selon L'Équipe.

Mike Slipchuk, directeur de la haute performance à Patinage Canada, a affirmé ne pas se préoccuper de ce genre de rumeurs, et s'est dit confiant que les patineurs feront leur boulot sur la glace et que les juges évalueront les performances en fonction de ce qu'ils verront.

Le reportage du journal L'Équipe, titré «Petits arrangements entre amis», citait un entraîneur russe non identifié affirmant qu'il y avait eu une «proposition de troc» entre les deux pays.

Virtue et Moir n'avaient pas rencontré les journalistes après leur séance d'entraînement, samedi après-midi, avant la compétition par équipes plus tard en soirée. Davis et White avaient également évité de parler aux médias.

Virtue, 24 ans, et Moir, 26 ans, ont été surpassés par Davis et White au programme court de danse, samedi soir, mais le jugement ne semblait pas pouvoir être mis en doute. Les Américains ont établi une marque de 75,98 points, contre 72,98 points pour les Canadiens, et Virtue a perdu l'équilibre légèrement lors d'un mouvement circulaire, plombant la coordination des deux athlètes par la suite.

Virtue et Moir sont les champions olympiques en titre, après leur triomphe aux Jeux de Vancouver. Ils ont cependant terminé derrière le couple américain lors des Championnats du monde le printemps dernier, et à la finale du Grand Prix de l'ISU en décembre.

«Nous nous concentrons sur les performances sur la glace, et nous avons pleinement confiance que les performances seront évaluées telles qu'elles apparaîtront sur la patinoire, a affirmé Slipchuk. Nous ne pouvons nous mêler à de telles choses. C'est l'opinion de certaines personnes, et nous en restons loin.»

Cependant, le patinage artistique n'a pas besoin d'un autre scandale impliquant des juges, après que le système complet de notation eut été totalement modifié dans la foulée des événements de Salt Lake City.

En 2002, les Russes Elena Berejnaïa et Anton Sikharulidze se sont vu remettre la médaille d'or, devant les Canadiens Jamie Salé et David Pelletier, après que la Fédération française eut conclu un pacte avec les Russes. Salé et Pelletier ont plus tard reçu une médaille d'or, conjointement avec le couple russe.

L'ancien système, basé sur une note maximale de 6,0, a été modifié en 2004 pour le rendre plus objectif.

Le nouveau système comporte des notes techniques pour chaque élément obligatoire. Il inclut aussi un score pour les composantes du programme — qui varie de 0 à 10 et remplace les anciennes notes artistiques — pour les habiletés de patinage, le jeu de pieds, la performance, la composition et la chorégraphie, des critères qui laissent toujours place à interprétation.

En vertu du nouveau système, la note la plus élevée et la plus basse sont éliminées.

Virtue et Moir ainsi que Davis et White — qui s'entraînent ensemble à Canton, au Michigan, et partagent la même entraîneure, la Russe Marina Zoueva — sont au coude à coude depuis 2010, bien que les Américains ont légèrement eu le meilleur depuis un an et demi.

Mais Splichuk est d'avis que Virtue et Moir arrivent à leur apogée au bon moment.

«Chaque événement et chaque performance n'étaient qu'une étape additionnelle, a-t-il décrit. Nous verrons comment ils se comporteront tous ici. Comme dans n'importe quel sport, vous devrez livrer des performances parfaites pour remporter l'or olympique et, de toute évidence, c'est ce qui déterminera ce qui va arriver ici.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Sotchi 2014 en photos
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

JO - Patinage artistique. Juger n'est pas tricher

JO-2014: Péchalat/Bourzat pour sauver la France en patinage artistique

JO - Patinage artistique. Amodio choisi pour l'épreuve par équipes

Patinage artistique par équipe: le Canada deuxième

Patinage artistique: le Canada fait fi des rumeurs

JO-2014: à l'épreuve du défi collectif en patinage artistique

Classement des médailles
1 Russie 13 11 9
2 États-Unis 9 7 12
3 Norvège 11 5 10
4 Canada 10 10 5
5 Pays-Bas 8 7 9
6 Allemagne 8 6 5
Dernières médailles
Hockey sur glace - Hommes
Canada
Suède
Finlande
Bobsleigh - Bob à quatre
Russie
Lettonie
États-Unis
Ski de fond - 50km départ groupé hommes Libre
Russie - Alexander Legkov
Russie - Maxim Vylegzhanin
Russie - Ilia Chernousov
© STATS LLC 2014.