NOUVELLES

Le procureur général des États-Unis entend étendre les droits des couples gais

08/02/2014 05:30 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Le procureur général des États-Unis, Eric Holder,a franchi un pas de plus vers la reconnaissance des droits des couples homosexuels en affirmant samedi qu'il entendait appliquer une récente décision de la Cour suprême au sein du département américain de la Justice.

Ainsi, les époux de même sexe ne devraient plus être contraints de témoigner l'un contre l'autre, ils pourraient avoir la possibilité de déclarer faillite conjointement et ils jouiraient des mêmes droits et privilèges que les autres prisonniers dans l'éventualité où ils seraient détenus dans un établissement carcéral fédéral.

Par ailleurs, le département de la Justice est responsable de plusieurs programmes d'avantages sociaux et M. Holder tient à ce que les couples gais y aient accès.

Il pense entre autres au Fonds de compensation pour les victimes du 11 septembre et aux pensions réservés aux veufs et veuves des membres des forces de sécurité publique ayant été tués en devoir.

Dans une allocution préparée pour la Campagne des droits de la personne de New York, Eric Holder soutient qu'à chaque endroit où des membres du département de la Justice représenteront les États-Unis, il faudra que «les conjoints de même sexe disposent des mêmes privilèges, protections et droits que les autres couples».

Il précise que la lutte contre la discrimination se doit d'être aussi «musclée de nos jours qu'à l'époque de Robert Kennedy», faisant ainsi référence à l'un de ses prédécesseurs ayant joué un rôle de premier plan pour l'avancement des droits civiques.

Dès lundi, une note interne au sein du département de la Justice pour indiquer aux employés qu'ils doivent désormais accorder une reconnaissance complète et égale aux couples homosexuels.

PLUS:pc