NOUVELLES

JO-2014 - Freestyle/bosses: Justine et Chloé, deux soeurs en pointe

08/02/2014 03:42 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

La Canadienne Justine Dufour-Lapointe a été sacrée championne olympique de ski de bosses devant sa soeur Chloé et l'Américaine Hannah Kearney, médaillée d'or en 2010, samedi à Rosa Khoutor.

Justine, qui est à 19 ans la plus jeune de l'inséparable trio des Dufour-Lapointe (Maxime l'aînée a terminé 12e), s'est imposée avec un score de 22,44 points, contre 21,66 pour Chloé, la cadette (22 ans). Kearney s'est élancée en dernier mais elle a commis des erreurs dans son ultime descente (21,49 points).

L'Américaine de 28 ans avait pourtant dominé le ski de bosses de la tête et des épaules depuis son titre olympique à Vancouver avec 21 victoires en Coupe du monde (en comptant les bosses en duel, discipline non olympique), dont 16 d'affilée entre janvier 2011 et février 2012, trois globes de cristal et un titre de championne du monde.

Justine, 4e de la première phase finale et 3e de la deuxième, a réussi à sortir son ski et ses sauts les plus propres quand il le fallait.

"C'est juste incroyable, je n'y crois pas", a réagi la nouvelle championne olympique pendant que sa soeur Chloé, surprenante 5e à Vancouver il y a quatre ans, confiait: "C'était arrivé en Coupe du monde (de partager un podium avec sa soeur) mais maintenant c'est aux jeux Olympiques!"

Bateau l'été, ski l'hiver

Le scénario a fait chavirer les parents des désormais célèbres "3SDL". "Je veux voir mes filles, suppliait la maman Johane Dufour après la course. Je ne les ai pas vu depuis trois semaines". "C'est dingue, elles l'ont fait!", criait le papa Yves Lapointe. L'émotion est montée d'un cran quand Maxime, qui a 25 ans dimanche, est venue enlacer ses parents, en pleurs. Les parents Dufour-Lapointe ont ensuite enjambé une barrière, drapeau canadien en main, pour rejoindre leurs rejetons médaillées, accaparées par les caméras de télévision.

Poussées par leurs parents vers des activités au grand air, les soeurs ont grandi ensemble sur un bateau l'été et sur les skis l'hiver, tissant depuis le plus jeune âge des liens forts. "Sur le bateau pendant de longues semaines et sans ordinateur, elles jouaient toujours ensemble pour s'occuper", soulignait récemment la maman, devenue leur agent.

"En faisant du ski avec nos parents, on allait toujours dans les sous-bois, faire des sauts dans les parcs à neige. On a toujours été aventureuses", expliquait aussi Chloé un peu avant les Jeux.

Les Dufour-Lapointe rentrent dans l'histoire olympique aux côtés des soeurs françaises Christine et Marielle Goitschel, qui ont partagé les deux premières places d'un podium à deux reprises lors des JO-1964 à Innsbruck (Autriche), ainsi que des soeurs autrichiennes Doris et Angelika Neuner, première et deuxième en luge en 1992.

bpe-pga/mam/fbx

PLUS:hp