NOUVELLES

Deux Américains condamnés à tort sont libérés

08/02/2014 05:52 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

Condamnés à tort pour des crimes qu'ils n'ont pas commis, deux New-Yorkais ont été libérés cette semaine après avoir passé plus de 21 ans en prison.

Antonio Yarbough et Sharrif Wilson ont été déclarés coupables d'un triple meurtre à Brooklyn commis en 1992, alors qu'ils avaient respectivement 15 et 18 ans.

Sur les ondes du réseau CNN, les deux hommes ont décrit les 20 dernières années comme un cauchemar.

« Je n'ai pas encore dormi, je suis éveillé depuis deux jours. Je ne sais pas quoi dire, je suis extrêmement heureux », a déclaré Antonio Yarbough qui, plus de 20 ans plus tôt, a retrouvé un soir, en rentrant chez lui, sa mère, sa sœur et sa cousine poignardées et étranglées.

En 2005, M. Wilson a reconnu dans une lettre avoir, sous la pression des détectives, fait de faux aveux et impliqué dans les crimes son ami Antonio Yarbough.

Le procureur de district a commencé à examiner le cas cinq ans plus tard. Des analyses ont révélé que des traces d'ADN retrouvées sous les ongles de la mère de Yarbough correspondaient à celles retrouvées sur la scène d'un autre meurtre commis en 1999, alors que les deux accusés croupissaient en prison.

Antonio Yarbough et Sharrif Wilson se sont retrouvés pour une première fois en plus de 20 ans cette semaine, en cour.

PLUS:rc