NOUVELLES

Afghanistan: augmentation de 14% du nombre de victimes civiles en 2013 (ONU)

08/02/2014 02:37 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Le nombre de victimes civiles en Afghanistan a augmenté de 14% en 2013, a annoncé samedi l'ONU en évoquant un "changement de dynamique" dans le conflit préoccupant à l'approche du retrait du pays de la force de l'Otan, d'ici à la fin de l'année.

L'an dernier, le conflit afghan, qui oppose les insurgés talibans, chassés du pouvoir en 2001, aux forces gouvernementales afghanes et à une coalition internationale, a fait 2.959 morts (+7% par rapport à 2012) et 5.656 blessés (+17%) parmi les civils, selon le rapport annuel de la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama).

"L'escalade du nombre de civils tués ou blessés en 2013 va à rebours du déclin enregistré en 2012", regrette l'Unama, soulignant que le nombre de morts en 2013 se rapproche du record de 2011 (3.133 morts).

Cette augmentation découle notamment d'un "changement de dynamique" dans le conflit dû au désengagement progressif de la Force internationale de l'Otan en Afghanistan (Isaf), qui, en 2013, a achevé de transférer la responsabilité de la sécurité du pays à des forces afghanes certes conséquentes (350.000 hommes) mais fragiles et sous-équipées.

"La fermeture de bases militaires internationales et la réduction des opérations aériennes et terrestres de l'Isaf (...) ont donné aux forces antigouvernementales davantage de mobilité et de capacité dans certaines zones pour attaquer les forces afghanes, plus impliquées et exposées que les années précédentes", souligne l'Unama.

La hausse du nombre de victimes civiles en 2013 soulève des interrogations quant à la capacité des forces afghanes à assurer la sécurité du pays. L'Otan achèvera à la fin de l'année sa mission de combat en Afghanistan, et retirera du pays la cinquantaine de milliers de soldats qui y sont encore présents.

eg/jh

PLUS:hp