NOUVELLES

Voie réservée aux autobus sur Henri-IV : le RTC n'est pas convaincu

07/02/2014 11:02 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Le Réseau de transport de la capitale (RTC) ne souhaite pas l'implantation d'une voie réservée pour les autobus sur l'autoroute Henri-IV une fois les travaux d'élargissement complétés.

Au moment où le débat sur la question divise dans la capitale, le directeur général du RTC, Alain Mercier, ne voit pas l'utilité de prendre cette mesure puisqu'à l'heure actuelle, l'autoroute n'est pas un axe névralgique pour le transport en commun.

« En effet, le RTC a très peu d'opérations sur Henri-IV. Il y a environ 23 autobus qui utilisent Henri-IV au nord de la Capitale. Donc une voie réservée dédiée au transport en commun n'est pas dans nos préoccupations à ce moment-ci », affirme-t-il.

M. Mercier rappelle que chaque axe routier à sa propre particularité et que les décisions doivent être prise en conséquence. Le RTC, par exemple, croit qu'il faut plutôt consolider le transport sur les voies réservées sur l'autoroute Robert-Bourassa.

Bien que tous les scénarios soient encore à l'étude, le ministère des Transports a déjà formulé son intention de créer une voie réservée destinée aux autobus sur Henri-IV. Le maire Labeaume est contre. Pour lui, une voie réservée au covoiturage semblerait plus appropriée.

À ce sujet, le directeur général du RTC se montre prudent. « Moi je suis confiant que le ministère des Transports et la Ville vont faire les études appropriées. C'est la responsabilité du MTQ et de la Ville de prendre ces décisions-là », a dit M. Mercier.

Le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, devrait dévoiler sous peu une étude qui devrait permettre de trancher la question des voies réservées sur l'autoroute Henri-IV à Québec.

PLUS:rc