NOUVELLES

Un soldat azerbaïdjanais tué par les forces arméniennes à la frontière

07/02/2014 04:10 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Les forces arméniennes ont tué un soldat azerbaïdjanais à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, a annoncé vendredi le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué.

"Le soldat Eshgin Guliyev a été tué jeudi suite à une violation du cessez-le-feu" prôné par les deux pays, qui se disputent la région séparatiste du Nagorny Karabakh, durant la tenue des Jeux olympiques d'hiver organisés entre le 7 et le 23 février à Sotchi (sud de Russie), précise le communiqué.

"Il a été tué par un tireur d'élite" arménien, selon la même source.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan ont décidé de "renforcer le respect du cessez-le-feu" pendant les J0 de Sotchi qui débuteront vendredi soir dans cette station balnéaire russe au bord de la mer Noire, ont annoncé jeudi les médiateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Le mois dernier a été marqué par un regain de violences à la frontière azerbaïdjano-arménienne, les deux parties du conflit s'accusant mutuellement de mener des raids dans lesquels au moins quatre soldats ont été tués.

Des échanges de tirs entre troupes arméniennes et azerbaïdjanaises ont lieu régulièrement autour du Nagorny Karabakh.

Rattachée à l'Azerbaïdjan à l'époque soviétique, cette région séparatiste à majorité arménienne a été l'enjeu d'une guerre qui a fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés entre 1988 et 1994.

Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais Bakou et Erevan n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le statut de la région qui reste une source de tension dans le Caucase du Sud, une zone stratégique située entre l'Iran, la Russie et la Turquie.

eg-im-mp/la/ros

PLUS:hp