NOUVELLES

Selon la presse chinoise, les Jeux olympiques de Sotchi seraient «politisés» par l'Occident

07/02/2014 02:00 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Russian President Vladimir Putin, right, and Chinese President Xi Jinping take part in a video conference with commanders of Russian and Chinese navy ships in the Bocharov Ruchei residence in Sochi, Russia, in Sochi, Russia, Thursday, Feb. 6, 2014. Xi Jinping arrived in Sochi to attend the 2014 Winter Olympics. (AP Photo/RIA-Novosti, Alexei Nikolsky, Presidential Press Service)

Les Jeux olympiques de Sotchi (7-23 février) sont pour Pékin l'occasion de se rapprocher encore davantage de Moscou, se félicitait vendredi la presse chinoise, en accusant l'Occident de «politiser» cet événement avec ses «critiques» contre la Russie.

Le président Xi Jinping a été chaleureusement accueilli jeudi à Sotchi par son homologue russe Vladimir Poutine, à la veille de participer à la cérémonie d'ouverture des jeux.

C'est la première fois dans l'Histoire qu'un chef d'Etat chinois assiste à un grand événement sportif à l'étranger.

«Alors que la plupart des dirigeants de la planète, en particulier ceux des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la France et de l'Allemagne, ne font pas le voyage à Sotchi dans un climat de critiques, la présence sur place de Xi met encore davantage en valeur les liens sino-russes», a affirmé vendredi dans un éditorial le quotidien Global Times.

«Les jeux de Sotchi ont été politisés par l'opinion publique occidentale et la Russie fait face au même scénario que la Chine en 2008», a ajouté le journal, en référence aux jeux Olympiques de Pékin qui avaient été précédés d'appels au boycottage pour dénoncer les violations des droits de l'Homme du régime communiste.

«Même si la Russie a d'une façon générale accepté le système politique occidental avec le multipartisme et la démocratie électorale, l'Occident continue depuis longtemps à la critiquer, ce qui est vraiment effrayant», a estimé le Global Times.

Ces derniers jours, la presse officielle chinoise a consacré une place importante à la visite de Xi-Jinping à Sotchi, en insistant sur le renforcement des relations entre la Chine et la Russie, pays unis par des intérêts stratégiques souvent partagés face aux nations occidentales.

L'an dernier Xi Jinping avait choisi Moscou pour son premier déplacement à l'étranger en tant que chef de l'Etat et c'est à nouveau la Russie qui a eu l'honneur de son premier voyage en 2014.

INOLTRE SU HUFFPOST

Sotchi 2014 en photos