NOUVELLES

Recul du taux de chômage aux États-Unis à 6 %

07/02/2014 09:09 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

L'économie américaine a créé moins d'emploi que prévu en janvier, le marché du travail peinant à rebondir après un mois de décembre perturbé par une vague de froid, ce qui suggère une perte de dynamisme malgré un taux de chômage revenu à 6,6 %, un nouveau plus bas de cinq ans.

Le département du Travail a recensé 113 000 créations d'emploi non agricoles en janvier selon des données publiées vendredi.

Les chiffres de décembre ont à peine été révisés en hausse à 75 000 contre 74 000 annoncés initialement, chiffre qui représentait un plus bas depuis janvier 2011.

« C'est une amélioration, mais un chiffre aussi faible nourrit les inquiétudes sur un ralentissement de la croissance américaine », a déclaré Joe Manimbo, économiste chez Western Unions Business Solutions.

La croissance du secteur manufacturier américain a nettement décéléré le mois dernier selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achat publiés lundi.

D'autres indicateurs, comme les ventes de voitures, qui ont montré des signes de faiblesse ces derniers mois, suggèrent un moindre dynamisme de l'économie américaine qui pourrait conduire la Réserve fédérale (Fed) à ralentir le rythme de réduction de ses achats d'actifs.

« Si le marché de l'emploi continue de s'affaiblir, il est vraisemblable que la Fed ralentira dans la réduction de ses achats d'actifs », a déclaré David Carter, responsable des investissements chez Lenox Wealth Advisors.

Wall Street a d'ailleurs ouvert en hausse une heure après les statistiques de l'emploi et l'indice Dow Jones gagnait alors 0,46 %.

L'économie américaine a enregistré une croissance de 3,7 % en rythme annualisé au second semestre 2013, confortant les espoirs de la voir entrer dans une phase d'expansion auto-entretenue.

Le taux de chômage a en revanche légèrement reculé, de 0,1 point en un mois, à 6,6 %, au plus bas depuis octobre 2008.

Le taux de participation, qui mesure la proportion d'Américains en âge de travailler effectivement employés ou à la recherche d'un emploi, s'est redressé à 63 % contre 62,8 % en décembre, où il était retombé au plus bas de plus de 35 ans touché en octobre.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 185 000 créations de postes et un taux de chômage stable à 6,7 %.

Le taux de chômage est désormais très proche du seuil de 6,5 % dont les représentants de la Fed ont dit qu'une fois atteint, il déclencherait des discussions sur une normalisation des taux directeurs. Les responsables de la politique monétaire ont toutefois indiqué très clairement que ces derniers ne remonteraient pas à brève échéance une fois ce seuil atteint.

Le secteur privé a été à l'origine de l'intégralité des créations de postes enregistrées en janvier, le secteur public détruisant 29 000 postes sur le mois, la plus forte chute depuis octobre 2012.

PLUS:rc