NOUVELLES

Peine d'emprisonnement pour Gilles Ruel : la défense fait ses recommandations

07/02/2014 05:59 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Gilles Ruel, ce bénévole de Lévis qui a plaidé coupable à 20 chefs d'accusation à caractère sexuel sur 15 jeunes, était de retour au palais de justice de Québec vendredi après-midi. Son avocat, Me Réjean Lavoie, a suggéré que l'homme purge une peine de 15 à 18 mois de prison, assortie d'une probation de trois ans.

En mai dernier, la Couronne avait pour sa part exigé une peine de 40 mois de prison pour les délits à caractère sexuel perpétrés sur 15 adolescents.

Me Lavoie argue que son client n'était pas en situation d'autorité au moment des faits. Il a aussi tenu à souligner que Gilles Ruel avait collaboré à l'enquête policière.

Gilles Ruel suit une thérapie depuis 2011 et présente un risque faible de récidive, a par ailleurs fait valoir l'avocat de l'accusé.

La procureure de la Couronne, Me Carmen Rioux, rejette pour sa part les prétentions de la défense. Elle soutient que l'accusé présente bel et bien un risque de récidive.

Carmen Rioux a tenu à rappeler que Gilles Ruel a fait une victime il y a quatre ans, au moment où il avait 64 ans.

Les représentations sur la peine sont terminées dans cette affaire. Le juge René de la Sablonnière a pris la cause en délibéré.

Une décision sera rendue le 4 juin.

PLUS:rc