NOUVELLES

Paris refuse de commenter les propos désobligeants sur l'UE d'une responsable américaine

07/02/2014 12:31 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

La France a refusé vendredi de commenter les propos désobligeants d'une haute responsable américaine sur le rôle de l'Union européenne dans la crise ukrainienne, à trois jours d'une visite d'Etat du président François Hollande aux Etats-Unis.

"Si tous les ministres des Affaires étrangères devaient consacrer l'essentiel de leur temps à commenter les propos tenus par tel ou tel diplomate, nous n'aurions pas le temps de faire autre chose", a réagi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius devant la presse.

Selon une bande-son mise en ligne sur YouTube jeudi, la secrétaire d'Etat américaine adjointe chargée de l'Europe, Victoria Nuland, au téléphone avec un interlocuteur qui pourrait être l'ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine, Geoffrey Pyatt, lance à propos du rôle de l'UE en Ukraine: "Que l'UE aille se faire foutre".

La chancelière allemande, Angela Merkel, a jugé cela "absolument inacceptable", mais la France a adopté un profil bas.

Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal, a ainsi souligné que les propos de Mme Nuland avaient "été enregistrés à son insu et ne reflétaient pas une position officielle américaine". "Nous n'avons pas de commentaire à faire", a-t-il dit lors d'un point de presse.

Le porte-parole a aussi relevé "l'excellente coopération" entre M. Fabius et le secrétaire d'Etat américain John Kerry et "l'importante visite d'Etat" que le président Hollande va effectuer aux Etats-Unis du 10 au 12 février, première visite d'Etat d'un président français dans ce pays depuis celle de Jacques Chirac en février 1996.

cr-cf/prh/plh

PLUS:hp