NOUVELLES

Mieux vaut changer toute l'alimentation pour protéger le coeur

07/02/2014 01:51 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Quand vient le temps de promouvoir la santé cardiaque, mieux vaut se concentrer sur toute l'alimentation que simplement chercher à réduire sa consommation de gras, affirme une nouvelle étude.

L'auteur de l'étude, le docteur James Dalen de la Fondation Weil et de la Faculté de médecine de l'Université de l'Arizona, a expliqué qu'une alimentation à teneur réduite en gras peut abaisser le taux de cholestérol, mais qu'elle n'est pas aussi efficace pour réduire le nombre de morts cardiaques.

Il tire ses conclusions de l'analyse de grandes études réalisées au cours des dernières décennies et qui ont examiné le lien entre la santé cardiaque et l'alimentation.

Les sujets à qui on avait conseillé de modifier toute leur alimentation — notamment en consommant davantage de fruits, de légumes, de noix et de poisson — ont combattu plus efficacement la maladie cardiaque que ceux à qui il avait été seulement conseillé de réduire leur consommation de gras.

Une alimentation de type méditérranéen, plus spécifiquement, semblait particulièrement efficace, en raison de sa faible teneur en produits animaux et en gras saturés; de son emphase sur des aliments comme l'huile d'olive et les noix, qui sont riches en gras monoinsaturés; et de l'importance accordée aux fruits, aux légumes, aux grains entiers et au poisson.

Le co-auteur de l'étude, le docteur Stephen Devries de l'université Northwestern, a ajouté que la puissance combinée de plusieurs aliments cardioprotecteurs est potentiellement plus élevée que celle de plusieurs médicaments et techniques utilisés en cardiologie moderne. Accroître la consommation de certains aliments et réduire celle d'autres, comme remplacer le beurre par l'huile d'olive, semble être la voie à suivre.

L'étude est publiée dans le American Journal of Medicine.

PLUS:pc