NOUVELLES

Les Suisses se prononceront sur l'immigration par voie de référendum

07/02/2014 02:24 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

GENÈVE - Un référendum organisé dimanche permettra aux Suisses de décider s'ils souhaitent ou non imposer une limite annuelle à l'immigration.

Si cette mesure est approuvée. le gouvernement suisse devra renégocier des ententes conclues avec l'Union européenne sur la libre circulation des travailleurs. Elle pourrait aussi placer la Suisse — un pays fier de sa longue tradition humanitaire — en opposition avec des accords internationaux sur l'asile.

Des sondages témoignent d'un appui croissant envers cette idée, qui imposerait une limite absolue au nombre de gens qui peuvent emménager en Suisse chaque année.

Environ 43 pour cent des Suisses interrogés le 21 janvier étaient en faveur de la mesure, contre 50 pour cent qui étaient contre et 7 pour cent qui se disaient indécis. En comparaison, une enquête menée un mois plus tôt révélait l'appui de 37 pour cent de Suisses et l'opposition de 55 pour cent, avec 8 pour cent d'indécis.

Un sondeur a expliqué que l'issue du référendum est difficile à prédire et qu'elle pourrait dépendre du taux de participation.

La tenue du référendum est réclamée de longue date par l'Union démocratique du centre, un parti nationaliste qui détient le quart des sièges à la chambre basse suisse. Le parti a lancé une vaste campagne publicitaire évoquant une éventuelle invasion musulmane.

Le gouvernement suisse a prévenu que le référendum pourrait nuire à l'économie de la Suisse et à ses relations avec ses voisins de l'Union européenne.

La Suisse a adopté, il y a deux ans, des quotas sur l'immigration en provenance de huit pays d'Europe centrale et de l'Est, une mesure qui avait été lourdement critiquée par l'UE. La nouvelle mesure imposerait de tels quotas à toute l'immigration provenant d'Europe de l'Ouest, en plus de limiter le droit des étrangers à faire venir leurs familles et de restreindre leur accès aux services sociaux du pays.

PLUS:pc