NOUVELLES

Le passager ayant tenté de détourner un avion vers Sotchi a été arrêté

07/02/2014 12:40 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

ANKARA, Turquie - Les forces de sécurité turques ont arrêté, vendredi, un passager d'un avion en provenance de l'Ukraine soupçonné d'avoir prétendu à tort qu'il y avait une bombe à bord afin de détourner l'appareil vers Sotchi, en Russie, où les Jeux olympiques d'hiver se sont amorcés sous haute surveillance.

Selon le réseau de télévision NTV, un chasseur F-16 a été envoyé immédiatement après que le pilote de l'avion parti de Kharkiv eut signalé la tentative de détournement et a escorté l'appareil jusqu'à sa destination initiale, Istanbul.

Les autorités sont entrées dans l'avion et ont maîtrisé le suspect alors que les 109 autres passagers étaient évacués, a déclaré Huseyin Avni Mutlu, le gouverneur d'Istanbul, devant les journalistes réunis à l'aéroport Sabiha Gökçen.

Il a précisé que l'homme avait été légèrement blessé durant son arrestation, qui n'avait toutefois nécessité aucune arme. L'individu n'avait pas d'explosifs sur lui.

Les passagers ont été évacués sans problème et l'opération est terminée, a indiqué M. Mutlu sur Twitter.

Les motivations du suspect demeurent nébuleuses. Le gouverneur a cependant affirmé que l'homme avait des «demandes concernant son pays» et voulait transmettre un «message par rapport aux activités sportives à Sotchi».

L'incident s'est produit alors que se déroulait la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi en présence de milliers d'athlètes provenant de partout à travers le monde.

D'après l'agence de presse Interfax, le service de sécurité ukrainien a rapporté que le passager était dans un état d'ébriété avancé au moment du drame. Huseyin Avni Mutlu a pour sa part affirmé que l'homme n'était pas ivre, mais a laissé entendre qu'il avait peut-être consommé d'autres substances.

Habib Soluk, le sous-secrétaire du ministère turc des Transports, a raconté sur les ondes de NTV que le suspect s'était levé de son siège, avait crié qu'il y avait une bombe à bord puis tenté de pénétrer dans la cabine de pilotage, dont la porte était verrouillée. Le pilote a avisé les autorités et une alerte a aussitôt été diffusée.

«On a fait croire à l'homme que l'avion se dirigeait vers Sotchi», a expliqué M. Soluk.

La compagnie aérienne Pegasus Airlines a confirmé dans un bref communiqué qu'il y avait eu une alerte à la bombe à bord de son vol en partance de Kharkiv.

Avec environ 100 000 policiers, soldats et agents de sécurité dépêchés à Sotchi, Moscou a promis d'avoir les «Olympiques les plus sécuritaires de l'histoire». Les experts en sécurité estiment toutefois que les militants islamistes du Caucase, qui ont menacé de perturber les Jeux, pourraient atteindre leur objectif en attaquant des cibles situées en dehors du site olympique et même à l'extérieur de Sotchi.

PLUS:pc