NOUVELLES

L'Allemagne dégage en 2013 un excédent commercial historique

07/02/2014 02:43 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

L'excédent commercial de l'Allemagne, souvent l'objet de discorde avec ses partenaires, a atteint un record historique en 2013 malgré une légère chute en décembre, a annoncé vendredi l'Office fédéral des statistiques Destatis.

L'an dernier, cet excédent a progressé à 198,9 milliards d'euros, contre 189,8 milliards en 2012 en données brutes, améliorant ainsi son précédent record de 2007 (195,3 milliards d'euros).

Il s'agit donc de son plus haut niveau depuis la création de ces statistiques en 1950, a précisé l'institution de Wiesbaden (ouest).

La balance commerciale allemande a valu à Berlin des critiques nourries ces derniers mois de la part de ses partenaires, France et Etats-Unis en tête.

L'Allemagne est notamment accusée de ne pas en faire assez pour soutenir sa consommation intérieure, et se voit reprocher la puissance de ses exportations, au risque de désavantager ses voisins européens et donc de freiner la reprise économique de l'Europe dans son ensemble. La Commission européenne a d'ailleurs ouvert une enquête sur les excédents des comptes courants allemands.

Des critiques que le gouvernement d'Angela Merkel a vigoureusement balayées jusqu'à présent.

En 2013, les exportations allemandes ont légèrement reculé de 0,2% à 1.093,9 milliards d'euros en 2013. Cet excédent record s'explique donc avant tout par un repli plus marqué des importations, qui ont elles diminué de 1,2% sur cette période, à 895 milliards d'euros.

Dans le détail, les exportations en direction de la zone euro ont reculé de 1,2% à 401,9 milliards d'euros, tandis que les importations en provenance de ses membres se sont repliées de 0,2% à 401,2 milliards d'euros.

A l'inverse, l'Allemagne a livré plus de marchandises (+2,6%) dans les pays européens n'appartenant pas à la zone euro et leur a également acheté davantage (+3%). Au total, ses exportations au sein de l'Union européenne ont gonflé de 0,1%, tandis que ses importations ont grimpé de 0,8%.

Hors d'Europe, les exportations allemandes ont progressé de 0,5% tandis que les importations se sont accrues de 4,6%.

"La balance commerciale de l'Allemagne a déçu en décembre avec une baisse surprise des exportations et les importations", estimait toutefois Johannes Fareis, analyste pour la banque Natixis.

Sur ce mois, les exportations allemandes ont atteint 92,5 milliards d'euros, contre 93,3 milliards le mois précédent, tandis que les importations se sont repliées à 74 milliards d'euros, contre 74,4 milliards en novembre, selon des chiffres ajustés.

En conséquence, l'excédent commercial est ressorti à 18,5 milliards d'euros en décembre, en données corrigées des variations saisonnières et calendaires, contre 18,9 milliards d'euros en novembre.

"Dans l'ensemble, l'activité commerciale allemande n'a pas été particulièrement forte pour l'Allemagne à la fin de l'année. Nous nous attendons néanmoins à ce que les surplus commerciaux continuent d'apporter une contribution significative à la croissance allemande au quatrième trimestre, mais l'impact devrait être limité", soulignait Annalisa Piazza, économiste chez Newedge Strategy.

Pour Christian Schulz, économiste pour la banque Berenberg, les données dévoilées vendredi par Destatis ne donnent qu'une "image incomplète" de la situation, alors que les exportations chinoises qui atteignent l'Allemagne via un autre pays de la zone euro, comme les Pays-Bas, sont par exemple comptabilisées comme des importations provenant de la zone euro.

Du coup, "la perspective commerciale de l'Allemagne est mitigée", estimait M. Schulz. Selui lui, "un renforcement des exportation dans les pays développés pourrait être compensé par une plus faible demande dans les pays émergents qui traversent actuellement des turbulences".

"Mais le surplus commercial semble en voie de se stabiliser ou même de reculer", ajoutait-il, soulignant que "la forte demande intérieure devrait doper les importations plus fortement que la demande mondiale ne soutien les exportations".

bt/fjb/ml

PLUS:hp