NOUVELLES

Guatemala: des groupes s'opposent au départ prématuré de la procureure Paz y Paz

07/02/2014 06:27 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

GUATEMALA CITY - Des groupes de défense des droits humains guatémaltèques ont dénoncé, vendredi, la décision de la Cour suprême du Guatemala de mettre fin au mandat de la procureure générale du pays sept mois avant la date prévue.

Les 11 organismes ont demandé au plus haut tribunal guatémaltèque de leur permettre de participer au débat visant à déterminer si Claudia Paz y Paz devra quitter son poste en mai plutôt qu'en décembre.

Cette semaine, la Cour suprême du Guatemala a tranché en faveur d'un avocat ayant présenté une pétition pour que Mme Paz y Paz soit remplacée en mai, soutenant que c'était ce qu'exigeait la loi qui régit la fonction de procureur. La principale intéressée a pressé le tribunal de revenir sur sa décision.

Les procès agressifs menés par Claudia Paz y Paz et sa réputation de ne pas tremper dans la corruption lui ont valu l'appui du gouvernement américain.

PLUS:pc