NOUVELLES

Fed Cup - Les championnes italiennes en danger d'entrée

07/02/2014 04:52 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Tenantes du titre, les Italiennes s'apprêtent à vivre un premier tour de Fed Cup de tennis compliqué ce week-end aux Etats-Unis où elles présenteront une équipe bis en raison du forfait de leurs meilleurs éléments.

La N.7 mondiale Sara Errani, Roberta Vinci (14e), Flavia Pennetta (22e), qui avaient conquis un quatrième titre pour l'Italie en novembre face à la Russie, ont toutes déclaré forfait pour le déplacement à Cleveland. A ces absences, s'ajoute celle de Francesca Schiavone.

Le capitaine transalpin Corrado Barrazzutti a dû remodeler une équipe autour de Karin Knapp, 40e joueuse mondiale, présente lors de la finale à l'automne. Il a ainsi rappelé Nastassja Burnett (161e) et convoqué pour la première fois Camila Giorgi (84e) et Alice Matteucci (704e).

Face à elles, les Américaines évolueront sans leurs deux vedettes, la N.1 mondiale Serena Williams et Sloane Stephens (18e), mais disposeront d'une formation plus homogène composée de Madison Keys (37e), Alison Riske (46e), Christian McHale (62e) et Lauren Davis (59e).

Les rencontres se dérouleront sur dur, une surface qui ne sera pas pour avantager les Italiennes, plus à l'aise sur terre battue.

En Australie, les Russes présenteront de nouveau une équipe réserve, comme lors de la finale de la précédente édition où elles avaient dû faire face à une avalanche de forfaits. Maria Sharapova et Maria Kirilenko ont préféré se rendre à Sotchi pour les jeux Olympiques plutôt que de disputer ce premier tour.

En leur absence, la nouvelle capitaine russe, Anastasia Myskina a décidé de lancer des jeunes pousses dans le grand bain comme Veronika Kudermetova, 16 ans et 650e au classement de la WTA. Victoria Kan (158e) Irina Khromacheva (241e) et Valeria Solovyeva (259e) complètent leur tableau.

Leurs chances sont minces contre les Aussies, emmenées par la 18e joueuse mondial Samantha Stosur.

La rencontre la plus alléchante sera sans doute celle entre la Slovaquie et l'Allemagne, à Bratislava, marquée par un duel entre Dominika Cibulkova, finaliste du dernier Open d'Australie, et Angelique Kerber, N.9 mondiale.

L'Espagne et la République tchèque, qui s'affronteront sur la terre battue de Séville, ont chacune aligné une équipe solide, conduite l'une par Carla Suarez Navarro (17e) et l'autre par Lucie Safarova, 28e joueuse mondiale.

ll/dhe

PLUS:hp