NOUVELLES

Brésil : arrestation de deux médecins soupçonnés de faire partie d'une "mafia des organes"

07/02/2014 12:05 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Deux médecins ont été arrêtés dans l'Etat du Minas Gerais (sud-est du Brésil) accusés de faire partie d'une "mafia des organes" présumée qui prélevait illégalement des tissus et des organes à des patients, a annoncé la police vendredi.

Les urologues Celso Roberto Scafi et Claudio Rogério Carneiro Fernandes ont été arrêtés chez eux à Poços de Caldas et écroués dans la prison de la ville qui se trouve à près de 500 km de Belo Horizonte, la capitale de l'Etat.

Selon la police, les ordres de détention ont été émis jeudi par le juge Narciso Alvarenga Monteiro de Castro, après leur condamnation à 18 et 17 ans de prison respectivement pour avoir prélevé des tissus et des organes d'une personne encore en vie. Ils ont également perdu le droit d'exercer dans le service public, selon le site G1 de Globo.

Un troisième suspect, l'anesthésiste Sergio Poli Gaspar, recherché par la police, dispose de 24 heures pour se présenter mais s'il ne se présente pas il sera considéré comme fugitif, a précisé la police.

Les trois médecins ont été jugés dans le cadre de l'affaire "Pavesi", du nom d'un enfant de 10 ans, Paulo Veronesi Pavesi, qui était tombé par la fenêtre de l'immeuble où il habitait.

Selon l'accusation du ministère public, "des irrégularités ont été constatées quant au prélèvement de ses reins et cornées qui avaient été ensuite envoyés aux Etats-Unis, ce qui est contraire à la législation brésilienne", rappelle G1.

Les deux médecins avaient déjà été condamnés en février 2013 pour prélèvement d'organes et trafic présumé sur la personne d'un maçon de Pocos de Caldas, José Domingo Carvalho, mais avaient fait appel de la sentence.

cdo/hdz/sym

PLUS:hp