NOUVELLES

Transfert - Brésil: Pato, menacé par des supporters, passe à Sao Paulo

06/02/2014 09:05 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

L'attaquant brésilien Pato, menacé la semaine dernière par des supporters de son club des Corinthians, a été prêté au rival, Sao Paulo, en échange de Jadson, a-t-on appris des Corinthians dans la nuit de mercredi à jeudi.

Un porte-parole des Corinthians a confirmé à l'AFP la transaction à l'issue du match perdu face à Bragantino (2-0) pour la 4e journée du Championnat de l'Etat de Sao Paulo, où Pato, 24 ans, n'est pas apparu.

L'ex-espoir de l'AC Milan (janvier 2008-janvier 2013) est prêté pour deux ans. Corinthians continuera à payer la moitié de son salaire, environ 145.000 dollars mensuels, selon la presse brésilienne qui précise qu'il ne pourra disputer la suite du Championnat de l'Etat de Sao Paulo, pour des questions réglementaires, ni affronter Corinthians durant son prêt.

Jadson, lui, est définitivement transféré, jusqu'à la fin 2015.

Pato (27 sélections, 10 buts) avait été une des cibles principales de la centaine de supporters qui avaient envahi le centre d'entraînement des Corinthians samedi dernier, quelques jours après le revers de l'équipe 5-1 à Santos. La plupart des joueurs s'étaient barricadés dans un vestiaire, mais l'un d'eux avait été agressé et blessé au cou, l'attaquant péruvien Paolo Guerrero.

Cet épisode avait ravivé le spectre de la violence dans le foot brésilien, après la bagarre spectaculaire de Joinville en décembre, deux jours après le tirage au sort de la phase de groupes du Mondial-2014 au Brésil (12 juin-13 juillet).

Sao Paulo est une des villes hôtes du tournoi et doit accueillir le match d'ouverture. Le centre d'entraînement des Corinthians doit servir à l'équipe d'Iran.

Après l'épisode de samedi, Pato s'était assuré les services de gardes du corps contre des fans qui critiquent son faible rendement et son attitude jugée peu convaincante sur le terrain.

"On a fait un grand investissement, il y avait de grandes attentes et c'est vrai que la production sur le terrain n'a pas été à la hauteur, a reconnu l'entraîneur des Corinthians, Mano Menezes. On n'a pas réussi à inverser la tendance, et c'est pourquoi nous sommes arrivés à cette conclusion" de prêt.

nr-jt/ybl/ag/gv

PLUS:hp