NOUVELLES

Sotchi 2014: Des chambres à deux pour les joueurs de hockey canadiens au village olympique

06/02/2014 10:35 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

SOTCHI, Russie - Bonne nouvelle pour Équipe Canada. Les hockeyeurs ne logeront pas dans des chambres à trois au village des athlètes des Olympiques d'hiver.

Ils auront donc un peu plus d'espace sur la patinoire et dans leur chambre à Sotchi.

Lors d'une visite du village des athlètes plus tôt cette semaine, on avait vu des chambres à trois lits, ce qui avait des allures de taudis pour des millionnaires habitués à voir du chocolat sur leurs oreillers.

Cependant, le chef de mission Steve Podborski a indiqué jeudi que la chambre à trois lits était exceptionnelle et que les joueurs de la LNH logeront dans des chambres à deux lits.

«Nous avions ouvert la porte d'une chambre dans laquelle logeait temporairement nos bobeurs, qui étaient en transit entre l'aéroport et la montagne et qui devaient passer la nuit ici avant de partir le lendemain. Nous leur avions donné une chambre temporaire et elle était dans le bâtiment de l'équipe de hockey.

«Ils auront des chambres à deux, a-t-il ajouté en parlant des joueurs de la LNH. Ils vont être biens.»

Sauf les joueurs écoulant leur premier contrat, les joueurs de la LNH ont leur propre chambre à l'étranger pendant la saison régulière.

Lors de la conférence de presse du Comité olympique canadien jeudi, un journaliste a demandé comment s'attendait-on à ce que les joueurs s'adaptent à la vie au sein du village olympique, ce qui est très différent de leur style de vie habituel.

Le président du COC, Marcel Aubut, et Podborski ont insisté sur le fait que ce ne serait pas un problème.

«Les joueurs ont insisté pour habiter dans le village. (...) Ils veulent vivre l'expérience olympique», a déclaré Aubut.

«Don Fehr (le directeur de l'Association des joueurs de la LNH) m'a déjà dit qu'ils veulent être traités (de la même manière) et côtoyer les autres olympiens, au même niveau. Ils sont confortables avec ça», a-t-il ajouté.

Podborski a mentionné que les athlètes veulent faire partie de la communauté canadienne au village.

«C'est un privilège de faire partie de l'équipe olympique canadienne. (...) Vous êtes chanceux de faire partie du village.»

Et si les logements à l'extérieur du village olympique ont été plutôt critiqués jusqu'ici, le village des athlètes a reçu des commentaires positifs. Les organisateurs ont déclaré que 80 pour cent des athlètes peuvent marcher jusqu'au site de leur compétition en raison de la disposition compact des installations.

La capitaine de l'équipe canadienne de curling féminin Jennifer Jones a louangé les installations, jeudi.

«Les logements sont plus qu'incroyables. C'est plus que nous aurions pu espérer. La cafétéria, la nourriture est excellente. (...) On ne peut pas arrêter de sourire.»

Selon Podborski, les athlètes pourront aussi s'amuser.

Le chef de mission a noté que les athlètes ont leur propre salon au village, dans lequel on peut jouer au tennis de table, au baby-foot et à d'autres jeux.

La compétition dans ces jeux de table a déjà pris des proportions spectaculaires selon Podborski, dont la chambre se retrouve près du salon.

«Le salon des athlètes, la plus belle invention de l'histoire du Comité olympique canadien, leur appartient. Nous n'y allons pas, il (Aubut) n'y va pas. Personne n'y a accès sauf les athlètes.»

Selon Podborski, les seuls athlètes canadiens qui ne résident pas dans le village sont l'équipe féminine de ski de fond.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les plus grands moments du Canada aux Jeux Olympiques d'hiver