NOUVELLES

Philippe Couillard accuse le PQ de faire « diversion »

06/02/2014 12:52 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Alors que les élus péquistes s'apprêtent à mettre le point d'orgue à leur caucus, en Mauricie, le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, s'est livré jeudi à une charge contre le projet de livre blanc sur la souveraineté.

Un projet mis de l'avant en grandes pompes la veille par la première ministre, Pauline Marois.

Le chef de l'opposition officielle accuse le Parti québécois de faire diversion en brandissant la promesse d'un éventuel référendum, plutôt que de donner aux Québécois un portrait juste des finances publiques de la province. 

« Qu'ils commencent par présenter un budget. On va le lire, mais il est hautement improbable qu'on soutienne ce budget », prévient Philippe Couillard. Mais, un budget doit être présenté avant le déclenchement d'élections, insiste-t-il, car le Québec n'en a pas eu de nouveau en 18 mois. « Ça prend un budget en bonne et due forme », déclare le chef libéral.

Pour Philippe Couillard, les péquistes font preuve « d'incompétence manifeste ». Alors que le Québec doit composer avec la piètre situation de l'emploi et des investissements moindres des PME, entre autres exemples cités par M. Couillard, le PQ poursuit « son obsession unique » de mener à bien « la séparation du Québec », dit-il.

Et, pour marquer son propos d'autres exemples, il rappelle la sortie qu'il a faite, plus tôt cette semaine, et qui visait à dénoncer les problèmes d'accès aux services de santé qu'éprouve la population.

« Nous sommes la seule alternative crédible à ce gouvernement », a conclu le chef de l'opposition officielle.

PLUS:rc