NOUVELLES

Madrid emprunte 5,6 milliards d'euros à moyen terme, taux très bas

06/02/2014 06:02 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

L'Espagne a levé jeudi 5,590 milliards d'euros en obligations à trois et cinq ans, parvenant à négocier des taux d'intérêt particulièrement bas et dépassant légèrement la fourchette visée, selon un communiqué de la Banque d'Espagne.

Le Trésor a pour cela bénéficié d'une forte demande des investisseurs, qui a été 1,8 fois supérieure à la demande.

Il s'est ainsi financé moins cher: pour les obligations à trois ans, le taux est descendu à 1,562%, contre 1,595% lors de la dernière émission similaire, le 16 janvier, tandis que pour celle à cinq ans, le taux s'est établi à 2,254%, moins que les 2,382% payés lors de la précédente émission comparable, le 9 janvier.

Les taux maximums négociés sur les deux échéances (1,587% et 2,282%) sont "des minimums historiques", depuis la création de l'euro, a souligné dans un communiqué le ministère de l'Economie.

"Depuis le début de l'année le Trésor a emprunté 27,686 milliards d'euros dans le cadre du programme de financement à moyen et long terme", a-t-il ajouté, soit 20,8% de son plan annuel, qui prévoit l'emprunt de 133,3 milliards d'euros.

Après une année 2012 marquée par de vives tensions sur les marchés, la quatrième économie de la zone euro bénéficie depuis des mois d'une accalmie, les investisseurs ayant notamment été rassurés par l'aide européenne de 41,3 milliards d'euros à ses banques et le soutien de la Banque centrale européenne.

L'Espagne est en outre sortie de deux ans de récession au troisième trimestre et a crû de 0,3% au quatrième trimestre.

Mais sur l'ensemble de l'année 2013 son PIB est resté dans le rouge, reculant de 1,2%, et son taux de chômage reste à un niveau proche du record historique, à 26,03%, ce qui mine la consommation des ménages, fragilisant les entreprises, qui font également face à des banques plus réticentes à leur prêter de l'argent.

ka/sg

PLUS:hp