POLITIQUE

Les conservateurs n'excluent pas d'interdire le vote à visage couvert au Canada

06/02/2014 06:30 EST
Shutterstock / Volga

OTTAWA - Le gouvernement conservateur n'a pas inclus le vote à visage découvert, pourtant une promesse de longue date, dans sa large refonte de la loi électorale.

Si les troupes de Stephen Harper ne ferment pas complètement la porte à un ajout à cet effet, le Bloc québécois doute qu'elles envisagent réellement de le faire, compte tenu de leur opposition à la charte des valeurs québécoise.

Dès 2007, M. Harper avait promis dans son discours du trône l'interdiction du vote d'une personne dont le visage est caché, notamment par un voile intégral.

Deux projets de loi avortés plus tard et, surtout, un désaccord flagrant sur la question de la charte du gouvernement péquiste, l'enjeu semble soudainement moins important.

À la période de questions jeudi, le bloquiste André Bellavance a demandé au ministre d'État à la Réforme démocratique, Pierre Poilievre, pourquoi le gouvernement conservateur faisait-il ainsi volte-face en n'incluant pas une disposition sur le vote à visage découvert dans son projet de loi déjà volumineux.

M. Poilievre a remercié M. Bellavance pour «sa suggestion» et noté que le projet de loi allait être étudié en comité parlementaire.

Selon M. Bellavance, les conservateurs n'ont plus espoir de faire une vraie percée au Québec, et ont donc mis à l'écart cette question dans l'espoir de plaire aux électeurs des autres provinces.

INOLTRE SU HUFFPOST

Hijab, burqa, niqab ou tchador?