NOUVELLES

Le Canadien blessé en République dominicaine veut rentrer au pays

06/02/2014 07:04 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Un texte de Florence Reinson

La belle-fille du Canadien blessé par balle, il y a une semaine, à Cabarete en République dominicaine, indique que son beau-père veut rentrer au Canada.

Eugenia Lehmann précise que le nom de son beau-père n'est pas Lef Welehmann, tel que l'avait indiqué la police dominicaine à Radio-Canada, mais Les Lehmann.

L'homme âgé de 64 ans, qui a vécu à Winnipeg, est un résident permanent en République dominicaine. Il y gère un établissement qui compte plusieurs appartements où séjournaient des élèves de la Division scolaire franco-manitobaine lorsque deux personnes sont entrées par effraction dans la nuit du 30 au 31 janvier.

M. Lehmann s'est interposé et l'un des voleurs lui a tiré dessus à plusieurs reprises. Il a été transporté à l'hôpital dans un état grave.

« Il a été opéré de 2 h à 6 h du matin. Il a perdu beaucoup de sang. Les médecins ont lancé un appel à la communauté pour donner du sang. Il a reçu des transfusions et des soins médicaux », raconte Eugenia Lehmann.

« Notre plan est qu'il revienne le plus vite possible. Il veut être ici, il veut être avec sa famille et ses petits-enfants et obtenir des soins médicaux au Canada », souligne-t-elle.

« Il sait que le chemin de la guérison sera long et prendra des mois, c'est pourquoi il réalise qu'il a besoin d'être ici ».

Pour l'heure, M. Lehmann se trouve toujours à l'hôpital de Cabarete et sa belle-fille ne sait pas encore quand il sera de retour au pays.

Les 18 élèves de l'École régionale Saint-Jean-Baptiste et de l'École Pointe-des-Chênes à Sainte-Anne, et les 8 adultes qui les accompagnaient venaient d'arriver à Cabarete dans le cadre d'un voyage humanitaire lorsque l'attaque est survenue.

Plusieurs d'entre eux ont assisté à la scène et la DSFM a décidé de les rapatrier au plus vite. Ils sont rentrés au pays samedi dernier alors que leur voyage devait prendre fin jeudi.

PLUS:rc