NOUVELLES

Gaz: manifestation contre Total au Yémen

06/02/2014 07:33 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Quelques centaines de jeunes yéménites ont manifesté jeudi à Sanaa, réclamant l'annulation d'accords sur l'exportation de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) avec des firmes étrangères, dont Total, qui selon eux spolient le Yémen.

"Total, dehors, notre gaz est à nous", "Du Nord jusqu'au Sud du pays, nous recouvrerons notre gaz volé", scandaient les manifestants qui ont défilé à l'appel des "Jeunes de la révolution", à l'origine du soulèvement populaire de 2011, et de Tawakkol Karman, lauréate du prix Nobel de la Paix.

Les manifestants se sont rassemblés devant la maison du président Abd Rabbo Mansour Hadi, l'appelant à "annuler les accords sur l'exportation de GNL" et dénonçant "les commissions et les pots-de-vin" qui ont entaché les contrats sur les exportations.

Ils estiment que le Yémen est spolié par ces accords datant de 2005, car les prix du GNL étaient inférieurs à ce qu'ils sont aujourd'hui.

Dans un discours, Mme Karman a accusé Total de "voler le gaz yéménite" et demandé "à la justice française d'accuser Total de corruption".

Le groupe français est actionnaire à hauteur de près de 40% de Yemen LNG qui a commencé à exporter le gaz yéménite en 2009. Yemen LNG a conclu en 2005 des accords avec Kogas (Corée du sud), GDF-Suez et Total Gas and Power Ltd, pour l'exportation de gaz sur vingt ans aux marchés asiatiques, américains et européens.

jj-lyn/at/cbo

PLUS:hp