NOUVELLES

Egypte: procès de Moubarak pour détournement de fonds publics le 19 février

06/02/2014 09:40 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak sera jugé avec ses deux fils pour une affaire de détournement de fonds publics à partir du 19 février, a-t-on appris jeudi de sources judiciaires.

M. Moubarak comparaît actuellement au Caire, avec son ministre de l'Intérieur Habib el-Adli et six anciens responsables de son régime, pour "complicité de meurtres" de manifestants lors de la révolte qui l'a renversé en 2011. Il est assigné à résidence dans un hôpital militaire depuis l'expiration, en août, de la durée maximale légale de détention préventive.

L'ex-raïs est accusé, avec ses deux fils Gamal et Alaa, d'avoir détourné 125 millions de livres égyptiennes (13,5 millions d'euros) du budget des palais présidentiels.

Selon l'enquête judiciaire, quatre autres personnes, également accusées dans cette affaire, ont aidé M. Moubarak et ses deux fils à acquérir des propriétés privées en détournant de l'argent public.

Lors de son premier procès en juin 2012 pour "complicité de meurtres" de manifestants, M. Moubarak, âgé de 85 ans et à la santé vacillante, avait été condamné à la réclusion à perpétuité. Mais il avait ensuite saisi la Cour de cassation, qui a ordonné un nouveau procès.

Le procès de l'ex-raïs, qualifié de "procès du siècle" par les médias égyptiens lors de son ouverture, a depuis été éclipsé par celui de son successeur, l'islamiste Mohamed Morsi, destitué et arrêté par l'armée en juillet et depuis jugé dans quatre affaires, allant de la mort de manifestants à des accusations d'espionnage.

M. Moubarak est également poursuivi avec ses fils dans d'autres affaires de corruption.

str-sbh/cco

PLUS:hp