NOUVELLES

Colombie : le bilan de l'incendie d'une prison fin janvier atteint 16 morts

06/02/2014 10:28 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Les autorités colombiennes ont annoncé jeudi un nouveau bilan de l'incendie mortel survenu fin janvier dans une prison du nord du pays, avec un total de 16 détenus tués, un épisode sans précédent depuis 2000.

Le sinistre s'était déclaré le 28 janvier dans la prison de Barranquilla, localité portuaire sur la côte Caraïbes, après une émeute de prisonniers qui avaient incendié des oreillers, faisant dix morts et de 38 blessés. Depuis cette date, des blessés sont morts.

"Aujourd'hui sont morts deux blessés qui étaient hospitalités avec des brûlures graves et des problèmes respiratoires", a précisé le département de la santé de la municipalité de Barranquilla.

Le centre pénitentiaire de la ville connaissait une situation de surpopulation avec 1.123 détenus pour une capacité de 454 dans le quartier qui a été incendié.

Ce problème de surpopulation n'était pas nouveau dans la prison de Barranquilla. En novembre dernier, il avait provoqué une mutinerie qui s'était soldée par plusieurs blessés, dont des surveillants, et d'importants dégâts matériels.

Le dernier cas de mutinerie mortelle en prison remonte à avril 2000 en Colombie, lorsque 25 détenus avaient péri lors d'un règlement de compte.

Selon les chiffres officiels, il existe en Colombie 142 prisons hébergeant plus de 116.000 détenus pour une capacité totale de près de 76.000 prisonniers.

Au cours des dernières années, le gouvernement de ce pays en proie à un conflit armé a fait construire de nouvelles prisons, séparant les détenus en fonction de leur groupe criminel d'origine (guérilla, milice paramilitaire, délinquance).

an/pz/sym

PLUS:hp