NOUVELLES

Bombardier Transport obtient un contrat de 1,6 milliard $ US au Royaume-Uni

06/02/2014 08:32 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Bombardier Transport semble avoir consolidé l'avenir de son usine de Derby, au Royaume-Uni, l'entreprise ayant été désigné pour l'obtention d'un contrat de 1,6 milliard $ US pour la livraison de matériel roulant et d'un nouveau dépôt pour le réseau de transport de Londres.

Le gouvernement britannique a fait part jeudi de son intention d'accorder le contrat à Bombardier (TSX:BBD.B) au terme d'une période d'attente de 10 jours.

En vertu des dispositions de l'entente, la division ferroviaire de Bombardier fournira à Crossrail 65 trains et un dépôt d'entretien devant ouvrir en 2018.

Bombardier a confirmé par voie de communiqué que sa proposition avait été favorablement reçue.

Les trains seront construits et assemblés à l'usine de Bombardier à Derby, dont les équipes de conception, d'ingénierie et de production sont composées de 1600 personnes.

Le ministère britannique du Transport a indiqué que le contrat permettrait de soutenir 760 emplois de fabrication et 80 postes d'apprenti, précisant qu'environ 74 pour cent de l'argent du contrat demeurerait au sein de l'économie britannique.

La construction du dépôt d'entretien à Old Oak Common soutiendra 244 emplois, en plus de 16 postes d'apprenti.

L'analyste Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, a présenté le contrat comme une «belle victoire» qui aidera Bombardier à «consolider ses capacités de fabrication» au Royaume-Uni.

La part du contrat que détiendra Bombardier sera d'environ 1 milliard $ US, compte tenu du fait que l'entreprise montréalaise s'est engagée à ce que 25 pour cent de la valeur de l'entente aille à des fournisseurs de petite et moyenne tailles, a estimé M. Spracklin.

L'entreprise japonaise Hitachi et la société espagnole CAF avaient soumis des offres rivales à celle de Bombardier, mais M. Spracklin a indiqué que la victoire de Bombardier était largement attendue.

Avec son usine de Derby, Bombardier était perçu comme le seul soumissionnaire non étranger, a écrit l'analyste dans un rapport.

Bombardier dévoilera jeudi prochain les résultats financiers de son quatrième trimestre et de l'exercice clos le 31 décembre.

Les analystes s'attendent à ce que le constructeur d'avions et de trains fasse état d'un bénéfice net ajusté de 11 cents US par action sur des revenus de 5 milliards $ US pour le trimestre, et d'un bénéfice net ajusté de 37 cents US par action sur des ventes de 17,8 milliards $ US pour l'exercice.

À la Bourse de Toronto, jeudi après-midi, les actions de Bombardier ont clôturé à 4,20 $, en hausse de 7 cents par rapport à leur précédent cours de fermeture.

PLUS:pc