NOUVELLES

Belgique: les députés votent sur l'euthanasie des mineurs le 13 février

06/02/2014 04:50 EST | Actualisé 07/04/2014 05:12 EDT

Les députés belges voteront le 13 février sur le projet de loi visant à étendre le champ légal de l'euthanasie aux mineurs atteints d'une maladie incurable, après plusieurs mois de débat sur cette évolution controversée, a-t-on appris jeudi de source parlementaire.

Cette dernière étape législative débutera le 12 février par un débat à la Chambre des députés avant un vote prévu le lendemain en séance plénière.

L'adoption du projet de loi ne fait guère de doute puisqu'il a déjà été adopté à une large majorité par le Sénat en décembre puis par la commission de la justice de la Chambre des députés.

La Belgique devrait devenir le deuxième pays, après les Pays-Bas, à autoriser l'euthanasie pour les mineurs.

Autorisée pour les adultes en Belgique depuis 2002, l'euthanasie deviendra possible pour les mineurs capables de discernement faisant face à des souffrances physiques insupportables et inapaisables, en phase terminale. Ils devront pour cela être conseillés par une équipe médicale et recevoir l'accord parental.

La portée du texte sera limitée puisque la loi ne devrait concerner, par an, qu'une poignée de mineurs atteints d'un mal incurable, en particulier d'un cancer, et dont le décès est prévu dans un court délai.

Cette évolution est contestée par les représentants des grandes religions chrétiennes, musulmane et juive, qui ont récemment exprimé leur "vive inquiétude face au risque de banalisation" de l'euthanasie. Le primat de Belgique, l'archevêque de Malines-Bruxelles André-Joseph Léonard, a appelé les catholiques à observer une "journée de jeûne et de prière" jeudi 6 février afin de "réveiller les consciences".

jri/aje/jh

PLUS:hp