NOUVELLES

Via Rail : front commun des maires contre les réductions de services

05/02/2014 06:38 EST | Actualisé 07/04/2014 05:12 EDT

Les maires de l'Est du Québec se serrent les coudes afin de mener une bataille contre les réductions de services chez Via Rail.

Les maires des principales villes du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie se sont rencontrés mercredi à Rimouski pour établir, entre autres, une stratégie commune.

Le maire de Rimouski et président de l'Union des municipalités du Québec, Éric Forest, doit rencontrer son homologue du Nouveau-Brunswick. La vente du tronçon de chemin de fer reliant Miramichi à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, par le Canadien National, suscite particulièrement l'inquiétude des différents maires, de Montmagny à Gaspé.

Des priorités communes

Les maires et autres représentants des plus importantes villes de la région ont voulu identifier leurs priorités communes pour l'année à venir. Ils ont notamment discuté de la délicate question du développement de l'énergie. La nécessité de rétablir un programme d'aide aux entreprises pour compenser les coûts de transport en région figure aussi parmi les sujets abordés.

Pour le maire de Rimouski, Éric Forest, l'important, lors de ce type de rencontre, c'est de faire reculer les idées de guerre de clochers pour favoriser l'émergence d'une vision politique régionale.

« Il n'y a rien de pire que de ne pas essayer, a déclaré le maire Forest. Si on reste chacun chez nous et qu'on n'appuie pas des initiatives comme celle-là, c'est clair qu'on restera toujours chez nous et qu'on ne passera pas à une autre étape. Je pense que la volonté des élus, aujourd'hui, s'est manifestée concrètement par leur présence ici. C'est de s'asseoir et de voir comment on peut se supporter, s'aider mutuellement. »

PLUS:rc