NOUVELLES

La construction de l'identité au coeur de&nbsp;<em>Conte de la neige</em>

05/02/2014 02:05 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

Sept ans après Conte de la lune, l'auteur et metteur en scène Philippe Soldevila livre Conte de la neige, une nouvelle pièce jeune public et qui aborde l'immigration et la construction de l'identité.

Le Conte de la lune racontait l'histoire d'un enfant en Espagne à l'époque de Franco. Le nouveau récit de Philippe Soldevila transporte cette fois le jeune public à Québec dans les années 70, dans la vie d'Octavio, fils d'immigrant espagnol.

La construction identitaire est au coeur de ce spectacle inspiré de la vie de l'auteur. Le jeune Octavio va peu à peu découvrir la richesse de son identité, mentionne Philippe Soldevila.

« Conte de la neige, c'est l'histoire d'un petit garçon qui apprend à comprendre ses origines, à s'adapter à sa réalité parce que c'est un fils d'immigrant. [...] Il subit les contrecoups de la différence, il est mêlé par rapport à son identité, et peu à peu, il apprend à connaître son passé », explique Philippe Soldevila.

Réjean Vallée, Agnès Zacharie et Christian Essiambre, qui étaient de la distribution de Conte de la lune, sont de retour dans cette nouvelle création. La pièce a reçu un bel accueil du jeune public lors de la première, mardi.

Conte de la neige s'adresse aux huit ans et plus. La pièce est présentée aux Gros Becs par le Théâtre des Confettis.

PLUS:rc