NOUVELLES
04/02/2014 06:20 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

Walmart Canada veut réaliser 35 projets de Supercentres d'ici un an

Bloomberg via Getty Images
The Wal-Mart Stores Inc. logo is displayed during a media briefing with Scott Price, chief executive officer for Asia at Wal-Mart, in Hong Kong, China, on Wednesday, Dec. 18, 2013. Indias antitrust body approved Wal-Marts purchase of a stake in its former partner Bharti Enterprises Pvt., Price said in Hong Kong today. Photographer: Jerome Favre/Bloomberg via Getty Images

TORONTO - Walmart ouvrira 35 nouveaux «supercentres» au Canada dans le cadre d'investissements totalisant près de 500 millions $ au cours de la prochaine année, le géant américain du détail ayant choisi d'exercer une pression concurrentielle sur ses rivaux.

L'expansion annoncée mardi entraînera la création d'environ 7500 emplois, en tenant compte des travaux de construction.

Le plus grand détaillant au monde a précisé qu'il allongerait plus de 376 millions $ pour procéder à la construction de nouveaux magasins, ainsi qu'à l'expansion, la rénovation et la réimplantation d'établissements existants.

Walmart dépensera aussi 31 millions $ pour ses activités de commerce électronique et 91 millions $ pour améliorer son réseau de distribution, dans le but notamment d'accroître sa capacité en aliments frais.

L'expansion attisera vraisemblablement la concurrence pour les détaillants canadiens — particulièrement les épiciers, les pharmaciens et les chaînes de vêtements — qui doivent livrer bataille à Walmart et à Costco, deux rivaux américains de longue date, ainsi qu'à d'autres nouveaux joueurs sur le marché.

Target, le deuxième plus grand détaillant à bas prix aux États-Unis après Walmart, a commencé à s'installer au Canada l'an dernier, tandis que le détaillant électronique Amazon a livre maintenant des produits d'épicerie à ses consommateurs canadiens.

Les chaînes de supermarchés comme Loblaws (TSX:L), Metro (TSX:MRU) et Sobey's (TSX:EMP.A) ont mis en place des plans de consolidation et de réduction de prix dans l'espoir d'attirer un plus grand nombre de visiteurs.

Walmart a indiqué que les détails au sujet de l'emplacement des magasins et des projets de centre de distribution pour son exercice se terminant en janvier 2015 seraient dévoilés au fur et à mesure qu'ils seront finalisés.

«Nos clients d'un océan à l'autre du pays cherchent à économiser davantage sur leur facture d'épicerie ainsi que sur leurs achats de marchandise générale», a déclaré dans un communiqué la présidente et chef de la direction de Walmart Canada, Shelley Broader.

«Nous concentrer sur notre engagement à réduire le coût de la vie est notre priorité et notre croissance en nombre de Supercentres et en quantité d'articles offerts au walmart.ca nous permettra de le faire.»

Le géant du détail a ouvert ses premiers magasins au Canada au début des années 1990 et a pris de l'expansion depuis. Il est aujourd'hui le plus important grand détaillant du pays au chapitre des ventes.

C'est aussi l'un des plus grands employeurs au Canada, avec plus de 95 000 employés.

Walmart a dépensé 450 millions $ pour ouvrir ou agrandir 37 supercentres additionnels en 2013-14.

La société compte actuellement 389 magasins, dont 247 supercentres qui offrent une combinaison d'aliments, de vêtements et d'articles ménagers. Elle s'attend à avoir un total de 395 magasins d'ici la fin de janvier 2015, dont 282 supercentres.

L'analyste Keith Howlett, de Desjardins, s'attend à ce que l'expansion comprenne six nouveaux magasins, tandis que le reste serait constitué de neuf établissements rénovés ou agrandis et de 20 réimplantations de succursales existantes.

«Nous nous attendons à ce que l'impact différentiel le plus important des supercentres soit observé au Québec et dans les provinces maritimes», a écrit M. Howlett dans une note de recherche.

La semaine dernière, Target a annoncé son intention d'ouvrir neuf nouveaux magasins, ce qui portera leur nombre à 133. Ils devraient tous être ouverts d'ici la fin de l'année.

Target a dû composer avec d'importants coûts d'expansion et des ventes décevantes depuis son arrivée au Canada. Les consommateurs se sont aussi plaint du fait que certaines de ses tablettes étaient quasiment vides et que les prix y étaient plus élevés que dans ses succursales américaines.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'ouverture du magasin Target de Côte-Vertu