NOUVELLES
04/02/2014 07:55 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

Le rapprochement de la Géorgie avec l'UE est "irréversible" (Premier ministre)

Le rapprochement avec l'Union européenne est "irréversible" et "la seule voie possible" pour la Géorgie, qui est mieux armée que l'Ukraine pour résister aux "pressions" de la Russie, a déclaré mardi son Premier ministre dans un entretien à l'AFP.

La Géorgie "souhaite signer le plus tôt possible l'accord d'association avec l'UE", si possible d'ici "au mois d'août", a souligné Irakli Garibashvili à Bruxelles, où il a rencontré les présidents du Conseil européen Herman Van Rompuy et de la Commission José Manuel Barroso.

La Géorgie est l'un des deux pays de l'ex-bloc soviétique, avec la Moldavie, à avoir paraphé l'accord lors du sommet du Partenariat oriental de l'UE à Vilnius en novembre, après le retrait soudain de l'Ukraine. Cet accord doit être encore finalisé juridiquement avant d'être formellement signé.

"L'Europe est la seule voie possible pour notre pays. C'est le choix du gouvernement mais aussi du peuple", a affirmé M. Garibashvili, en citant un récent sondage montrant que 85% des Géorgiens soutenaient le processus de rapprochement avec l'UE. "Nous savons que l'Europe est le meilleur endroit au monde", a-t-il précisé.

Le jeune Premier ministre de 31 ans, nommé en novembre, estime que son pays est moins soumis que l'Ukraine à d'éventuelles pressions de la Russie, qui voit d'un mauvais oeil les processus lancés par l'UE.

"La Géorgie est moins dépendante de la Russie, qui a moins de moyens de pression politique ou économique sur nous qu'elle n'en a sur l'Ukraine", assure-t-il.

Au cours de sa rencontre avec M. Garibashvili, M. Van Rompuy a réaffirmé le "soutien" de l'UE à "l'intégrité territoriale de la Géorgie" et sa "préoccupation" face à la construction de barrières par la Russie limitant les déplacements à la frontière.

La Géorgie et la Russie n'ont plus de relations diplomatiques formelles depuis le conflit d'août 2008 et la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, deux territoires séparatistes géorgiens.

ccr-jri/aje/ros

PLUS:hp