NOUVELLES
03/02/2014 10:06 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Un guérillero des Farc et un soldat tués en Colombie

Un guérillero des Farc et un soldat ont été tués lors d'une offensive militaire menée dans le sud de la Colombie, alors que les négociations de paix ont repris avec la rébellion marxiste, a annoncé lundi un responsable de l'armée.

Ces combats avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) se sont produits en l'espace de 24 heures dans les localités de Toribio et Tumaco, située dans les provinces du Cauca et du Nariño, des régions où est bien implantée la première guérilla du pays.

Lors des affrontements, un soldat a été tué d'un "tir dans la poitrine", a précisé à la presse le général Jorge Segura, responsable de la division de l'armée opérant dans le sud de la Colombie.

Au total, quatre guérilleros ont aussi été capturés en différents points.

Selon un communiqué de l'armée, le corps d'une femme a également été retrouvée à Tumaco, mais ni son identité ni les circonstances de sa mort n'ont pu être déterminées jusqu'ici.

Le président Juan Manuel Santos a ouvert avec les Farc des pourparlers de paix qui se déroulent par cycles depuis quinze mois à Cuba, dans l'espoir de résoudre le conflit le plus vieux d'Amérique latine, qui a fait plusieurs centaines de milliers de morts et quelque 4,5 millions de déplacés.

Lors de la reprise des négociations lundi après une pause, la guérilla colombienne a proposé un pacte de "régularisation" du conflit avec des normes humanitaires. Elle a aussi de nouveau proposé un cessez-le-feu général, une option exclue par M. Santos avant d'arriver à un accord final.

Fondées en 1964, dans la foulée d'une insurrection paysanne, les Farc comptent encore selon les autorités entre 7.000 et 8.000 combattants, essentiellement repliés dans les régions rurales.

lda/pz/ob

PLUS:hp