DIVERTISSEMENT
03/02/2014 12:12 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Le Musée d'art contemporain de Montréal annonce un important projet d'agrandissement

La Presse canadienne

MONTRÉAL - Parce qu'il se considère à l'étroit pour accueillir des expositions, le Musée d'art contemporain de Montréal (MAC) va de l'avant avec une phase d'agrandissement qui devrait lui permettre de doubler sa superficie d'espaces d'exposition.

Le budget du projet, dont la réalisation est prévue pour 2017, est actuellement de 44 millions $, soit deux fois moins que celui rejeté par le gouvernement libéral de Jean Charest en 2012.

Le projet soumis aux libéraux proposait cependant une reconstruction presque complète du bâtiment alors que cette fois-ci, le MAC a l'intention d'utiliser des voûtes d'entreposage situées au sous-sol du bâtiment afin de gagner de l'espace destiné aux expositions.

«La moitié du sous-sol qui est actuellement vouée à la préservation et la conservation des oeuvres se fera désormais à l'extérieur dans un entrepôt», a expliqué en entrevue, lundi, le directeur général du Musée, John Zeppetelli.

«Nous pourrons montrer plus que la collection permanente et avoir deux ou trois expositions temporaires dans tous les blocs», a-t-il ajouté.

Le président du conseil d'administration du Musée, Alexandre Taillefer, s'est engagé à récolter 7 millions $ auprès de la communauté d'affaires par le biais d'une campagne de financement privé afin de contribuer à la phase d'agrandissement.

Pour l'instant, la première ministre Pauline Marois a indiqué, lundi, que son gouvernement accordait une subvention de 550 000 $ qui permettra la réalisation d'un dossier d'affaires afin de préciser la portée, le budget et l'échéancier du projet.

Toutefois, en entrevue, M. Taillefer a indiqué voir reçu l'assurance de Mme Marois que son gouvernement couvrira la moitié du montant restant.

«J'ai eu une entente avec Mme Marois, a-t-il dit. C'est un engagement ferme de la première ministre. Nous nous sommes regardés dans les yeux.»

Le reste de la somme sera défrayé par le gouvernement fédéral sous la forme d'une aide dont les détails n'ont pas été expliqués.

La collection du Musée d'art contemporain, qui célèbre cette année son 50e anniversaire, compte actuellement plus de 7600 oeuvres dont seulement 1,5 pour cent peuvent être exposées.

Cette phase d'agrandissement lui permettra ainsi d'améliorer la flexibilité de ses installations pour accueillir davantage d'oeuvres et expositions, notamment.

«Nous voulons aussi agrandir tous les espaces destinés aux jeunes, a précisé son directeur général. Nous pourrions peut-être ajouter un restaurant sur le toit et une boutique qui serait à l'intérieur du bâtiment plutôt qu'à l'extérieur.»

D'après M. Taillefer, le MAC devra inévitablement fermer ses portes une fois que les travaux d'agrandissement auront débuté.

«On va devoir le fermer, a reconnu le président du conseil d'administration du Musée. Est-ce que ça sera au complet? Je pense que oui. Nous allons toutefois avoir une présence à Montréal pendant les deux années que ce musée sera fermé.»

Il a également précisé que l'entrée du Musée, qui se trouve sur la place des Festivals, au centre-ville de la métropole, se fera toujours par la rue Sainte-Catherine.

Mme Marois était accompagnée du ministre de la Culture, Maka Kotto, ainsi que du ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée, pour annoncer le soutien de son gouvernement au projet.

Le maire de la métropole, Denis Coderre, était également présent.

INOLTRE SU HUFFPOST

10 des musées les plus étranges du monde