NOUVELLES
03/02/2014 09:18 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

L'héritage de Mandela dévoilé

Nelson Mandela, décédé le 5 décembre à l'âge de 95 ans, laisse une fortune de 46 millions de rands (environs 4,5 millions de dollars canadiens), qui sera répartie entre sa famille, le Congrès national africain (ANC) au pouvoir, ses employés et plusieurs établissements scolaires, selon la lecture de son testament effectuée lundi.

Le partage de la succession - les 46 millions de rands représentent une valorisation provisoire hors royalties - a été accepté par la famille et il n'y a pour l'instant pas de contestation, a déclaré le numéro deux de la Cour constitutionnelle sud-africaine, le juge Dikgang Moseneke.

Une partie de la succession, a-t-il expliqué, sera partagée entre trois fonds créés par l'ancien président sud-africain, dont l'un est spécifiquement destiné à ses 30 enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants.

La troisième femme de Nelson Mandela, Graca Machel, pourrait renoncer à ses droits sur la succession, a ajouté le magistrat, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse où il a résumé les 40 pages du testament.

Certains pensaient que la lecture des dernières volontés du héros de la lutte anti-apartheid déclencherait une nouvelle période de tensions entre les membres de son clan.

L'ancien président sud-africain laisse derrière lui sa villa cossue de Johannesburg, une modeste résidence dans sa province natale du Cap oriental, et des droits tirés de la vente de ses livres.

De façon plus visible, l'usage de son nom, associé aux valeurs morales et politiques forgées dans la lutte contre l'apartheid, représente une puissante « marque » qu'une partie de sa descendance a déjà commencé à utiliser pour vendre les produits les plus divers, des casquettes aux sweat-shirts en passant par des émissions de téléréalité.

Deux de ses petites-filles qui vivent aux États-Unis tiennent la vedette dans une émission de télévision intitulée Being Mandela.

PLUS:rc