DIVERTISSEMENT
03/02/2014 07:22 EST | Actualisé 03/02/2014 07:36 EST

Le Festival TransAmériques dévoile un pan de sa programmation (PHOTOS)

Simon GOSSELIN

La huitième édition du Festival TransAmériques (FTA), qui se tiendra du 22 mai au 7 juin prochain, sera la toute dernière dirigée par Marie-Hélène Falcon, fondatrice de l’événement. À quelques semaines de l’ouverture du FTA, la directrice générale et artistique a présenté aux médias sept des nombreux spectacles à surveiller avec une attention toute particulière.

La France sera particulièrement bien représentée avec trois œuvres phares, dont l’adaptation théâtrale du roman de Michel Houellebecq, Les Particules Élémentaires, par le metteur en scène de 26 ans, Julien Gosselin. Dans cette pièce aux allures de concert rock, dix acteurs se réuniront pour raconter la misère affective, sexuelle et existentielle de la civilisation occidentale, en prenant tour à tour le rôle de narrateur, personnage, musicien et commentateur. «Il s’agit d’une œuvre théâtrale éminemment contemporaine, à ne manquer sous aucun prétexte», a précisé Mme Falcon.

En 2012, les spectateurs ont pu apprécier l’humour subtil et l’intelligence des artisans de &&&&& & &&&&. Deux ans plus tard, ils pourront découvrir Germinal, la nouvelle création du tandem formé par Antoine Defoort et Halory Goerger, qui ont repensé l’univers en s’amusant avec des écrans, des micros, des ordinateurs et bien d’autres bidules technologiques. «Ils visitent l’humain nu et solitaire, le couple et le groupe, affirme la directrice. C’est l’histoire de l’humanité».

fta germinal

Pour la toute première fois, une œuvre du chorégraphe Christian Rizzo sera présentée au Canada. Le spectacle D’après une histoire vraie se veut une production d’une vitalité explosive et d’une grande beauté formelle, qui explore les réminiscences des danses ancestrales et qui célèbre la pulsion de la danse, commune à toute l’humanité.

Le Québec à l’honneur

Chose rare au FTA, deux spectacles seront présentés en rappel. Le premier étant Snakeskins, de Benoit Lachambre, décoré en 2013 du Grand Prix de la danse de Montréal. Décrit comme un défricheur des territoires du corps, l’homme en sera à sa cinquième participation au festival. «Snakeskins m’est venu de la nécessité de reconnaître nos ancêtres des Premières Nations, qui font partie de mon histoire, a-t-il révélé. Je voulais raconter comment ils ont marqué mon monde onirique et mon subconscient, ainsi que leur importance dans l’histoire.»

Autre reprise attendue, Solitudes Solo, une œuvre dans laquelle le chorégraphe Daniel Léveillé soumet ses danseurs à l’épreuve du solo. «Au théâtre, il existe des pièces qui mettent au défi de grands acteurs, en leur permettant d’utiliser toute la palette de leurs émotions. J’ai l’impression que Solitudes Solo est un texte chorégraphique de cette nature. Il s’agit d’un immense défi d’interprétation.»

Actuellement en cours de création, Misfit Blues réunira l’interprète Robin Poitras et le chorégraphe Paul-André Fortier, salué en 2012 par le prix du Gouverneur général pour l’ensemble de sa carrière.

misfit blues

Les amateurs de théâtre pourront également découvrir la conclusion de la trilogie L’histoire du Canada Français, 1608-1998, imaginée par Alexis Martin et Daniel Brière, du Nouveau Théâtre Expérimental. «C’est une tentative candide de remettre l’histoire au premier plan, a mentionné Alexis Martin. À travers le temps, les faits tombent dans l’oubli, d’autres reviennent à la surface, comme un ballet incessant. Le Québec a un rapport de nonchalance et d’indifférence avec l’histoire, si bien que très peu de pièces de théâtre y puisent leur matière première.»

Notez que la trilogie sera uniquement présentée en spectacle-fleuve d’environ sept heures. Ce sera l’occasion de voir ou de revoir Invention du chauffage central en Nouvelle-France et Les chemins qui marchent, et d’assister à la toute première présentation de la pièce Le pain et le vin.

La fin approche

Se disant toujours extrêmement fébrile à l’approche d’un festival, Marie-Hélène Falcon affirme être plus détendue que par le passé.

«Normalement, je serais en train de développer le futur du festival, alors que présentement, il y a une forme de détente qui s’installe. Tout ne repose pas seulement sur mes épaules. Quelqu’un d’autre va poursuivre l’aventure. Notre équipe est très forte, très belle et très expérimentée. Elle est parfaitement capable de recevoir et d’accueillir une nouvelle direction artistique. Je n’ai pas d’inquiétude.»

Le nouveau directeur général et artistique du FTA sera annoncé dans les prochaines semaines.

Vous pouvez acheter vos billets pour ces sept spectacles en visitant le site du FTA : http://www.fta.qc.ca/

Programmation du Festival TransAmériques

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST QUÉBEC

Quelles séries regardez-vous en 2014?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?