NOUVELLES
03/02/2014 11:33 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Europcar a fait le choix de Coquard à côté de Voeckler et Rolland

Europcar a placé sa dernière pépite, le grand espoir français Bryan Coquard, en tête d'affiche de la formation à côté des deux chefs de file Thomas Voeckler et Pierre Rolland, lors de la présentation officielle de l'équipe lundi.

Coquard devrait débuter en juillet prochain dans le Tour, pour sa deuxième saison chez les professionnels. Auparavant, il découvrira plusieurs classiques, Milan-San Remo, l'Amstel Gold Race et la Flèche Wallonne avant d'observer une période de repos pour son approche du Tour.

"Je suis un coureur qui grimpe bien et qui va vite, plus Sagan que Cavendish en quelque sorte", a déclaré le médaillé d'argent de l'omnium aux JO de Londres, qui ne tient pas à être cantonné dans le seul registre du sprinteur.

"Sur les classiques, il faut avoir l'expérience, j'y vais dans cette intention", a ajouté le Nantais, qui n'a pas encore fêté son 22e anniversaire. "Ma première saison 'pro' m'a permis de prendre de la caisse. Je m'en suis rendu compte au stage d'avant-saison. L'an dernier, j'étais très fatigué après des sorties de six heures, là ce n'était plus le cas".

Coquard (classiques et Tour), Rolland (Tour et Vuelta au programme) et Voeckler se partageront les responsabilités au long de la saison dans un groupe qui a perdu deux de ses atouts pour les classiques de pavés, Damien Gaudin et Sébastien Turgot. Sans que Jean-René Bernaudeau soit pour autant inquiet.

"On préfère dénicher plutôt qu'acheter, c'est notre marque de fabrique", a insisté le patron de l'équipe qui a remercié son partenaire principal, Europcar, pour son engagement de deux années supplémentaires annoncé en juillet dernier.

Depuis, l'équipe française a grimpé d'un échelon pour intégrer la première division (WorldTour) à la grande satisfaction du parraineur. "Le WorldTour est très important pour une société comme la nôtre qui est présente dans 143 pays", a estimé son responsable Marcus Bernhardt.

S'il affiche le plus petit budget de cette catégorie, "JR" Bernaudeau se veut "très optimiste pour l'avenir". Avec, pour exemple, la réussite du jeune coureur de l'Erythrée, Natnael Berhane (23 ans), qui a gagné le mois dernier la Tropicale Amissa Bongo.

jm/jta

PLUS:hp