NOUVELLES
03/02/2014 09:55 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Drames de Saint-Isidore et Sainte-Croix : émoi dans les écoles des victimes

Radio-Canada

Le double drame qui s'est produit ce week-end à Saint-Isidore, en Beauce, et à Sainte-Croix, dans Lotbinière, provoque une véritable commotion dans les deux écoles que fréquentaient les deux jeunes victimes de la tragédie qui a fait au moins trois morts.

À l'école primaire et secondaire l'Eau-Vive de Neufchâtel, où allait Médora Godin, c'est la consternation lundi matin. Du personnel et des intervenants supplémentaires ont été déployés afin d'apporter du soutien psychologique aux élèves et aux professeurs.

La direction de l'école doit réagir à 10 h 30 sur les tristes événements de la fin de semaine.

Entre-temps, plusieurs parents d'élèves rencontrés lundi matin à l'entrée des classes se disent sans mot.

C'est le cas de Luc Charbonneau, dont la fille connaissait bien la jeune Médora. « C'est assez difficile [...] C'est sûr que ma fille est très perturbée, parce que c'est dans sa classe puis elle parlait encore avec elle (Médora) la semaine dernière sur Facebook en soirée. Donc, ça l'a beaucoup ébranlée », raconte-t-il.

Le son de cloche est le même du côté de Michèle Labbé, dont le petit garçon fréquente la maternelle à l'école de l'Eau-Vive « C'est un événement triste, mais je sais que l'école va probablement utiliser tous les moyens pour aider les enfants, les élèves à passer à travers ça puis avoir du soutien », dit-elle.

« Mon cœur est déchiré [...] Moi, tout ce que je peux faire, c'est de vraiment prier, demander la grâce de dieu sur toute la famille », a pour sa part réagi Rosalie Falardeau, dont le garçon fréquente l'école où allait Médora.

Du côté de l'école primaire de Saint-Isidore, où allait la jeune soeur de Médora, l'émoi est également palpable. À l'instar de l'école secondaire l'Eau-Vive, la direction de l'établissement a mis à la disposition du personnel et des élèves de nombreuses ressources psychologiques.

Le drame a également touché de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. Une page Facebook intitulée RIP Médora Godin a d'ailleurs été créée afin de recueillir les témoignages de sympathie de ceux et celles qui ont été touchés par la tragédie.

La Sûreté du Québec poursuit son enquête relativement à ce double drame. Des autopsies doivent être pratiquées lundi sur les corps des trois victimes.