NOUVELLES
03/02/2014 12:56 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Bahreïn: 15 ans de prison pour des chiites accusés d'avoir voulu tuer des policiers

Un tribunal bahreïni a condamné lundi à 15 ans de prison onze chiites accusés d'avoir voulu tuer des policiers en mettant le feu à leur véhicule, a indiqué une source judiciaire.

Deux autres accusés se sont par ailleurs vu infliger une peine de deux ans de détention.

Selon la cour, le groupe a essayé de tuer des policiers en mettant le feu à leur véhicule de patrouille dans le village chiite de Salihiya, à l'ouest de la capitale Manama, en 2012. Deux policiers avaient été blessés dans cette attaque aux cocktails Molotov, qui avait détruit leur véhicule.

De nombreuses personnes ont été condamnées à des peines de prison à Bahreïn pour leur implication dans les violences qui accompagnent le mouvement de contestation contre le régime, débuté en février 2011.

Ce mouvement, qui réclame une monarchie constitutionnelle, est animé par les chiites, majoritaires dans ce pays du Golfe, dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

Face à la persistance de la contestation, le pouvoir a alourdi l'an dernier les peines pour les auteurs de violences et introduit la peine de mort ou la prison à perpétuité en cas de morts ou de blessés. Les autorités ont également interdit les manifestations à Manama.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), au moins 89 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation.

bur-ak/tl/cco/faa

PLUS:hp