NOUVELLES
02/02/2014 07:15 EST | Actualisé 04/04/2014 05:12 EDT

Un fraudeur présumé dans la mire du SPVM et de l'AMF

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et l'Autorité des marchés financiers (AMF) enquêtent sur un présumé fraudeur qui aurait pris des dizaines de milliers de dollars à ses victimes, dont certaines ex-conjointes.

Eugène Ozadovski, âgé de 27 ans, aurait promis des rendements de plus de 20 % par mois sur l'achat de marchandise en Ontario à des investisseurs dont certains ont porté plainte aux autorités.

Patricia Prazeres a rencontré Eugène Ouzadovski au casino. Ils se sont fréquentés quelques mois avant qu'il lui demande d'investir près de 15 000 $ dans son entreprise d'achats.

« " J'ai beaucoup de commandes, c'est le temps d'investir. Parles-en à tes amis, tes connaissances " et comme il m'avait déjà remboursé des intérêts, on ne se méfie pas », raconte Patricia Prazeres.

Elle en parle alors à un de ses amis étudiants au doctorat qui investit, à son tour, plus de10 000 $.

« Il m'a vendu beaucoup de rêves », reconnaît cet étudiant qui préfère garder l'anonymat.

Il affirme qu'Ouzadovski lui a garanti que son placement allait lui rapporter 2000 $ par mois.

« Je suis quasiment certain que c'est un personnage qui n'a plus rien dans son compte en banque et qu'il doit tellement d'argent à beaucoup de monde, que je n'ai aucun espoir de retrouver quoi que ce soit », ajoute-t-il.

« Il détruit des vies », lance Mme Prazeres.

Les recherches de Radio-Canada ont permis de découvrir qu'Eugène Ouzadovski est accusé de fraude dans un autre dossier.

Revenu Québec lui réclame aussi 593 000 $.

Nous lui avons demandé s'il comptait rembourser les personnes qui affirment avoir été fraudées, mais il n'a pas voulu nous répondre.

Nous avons également découvert qu'il opère à l'aide d'un faux certificat d'entreprise.

Les personnes, à qui nous avons parlé, n'ont toujours pas été remboursées.

Le reportage de Christian Latreille

PLUS:rc