NOUVELLES
02/02/2014 02:58 EST | Actualisé 04/04/2014 05:12 EDT

Syrie: les raids de l'armée de l'air sur Alep ont fait 36 morts dimanche (ONG)

Au moins 36 personnes sont mortes dimanche dans les raids de l'armée de l'air sur la ville d'Alep, dans le nord de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Il s'agit de la deuxième journée de bombardements à l'aide de barils d'explosifs sur les secteurs Est de la ville, selon l'OSDH, qui avait auparavant fait état de la mort samedi d'"au moins 85 personnes" dans des raids similaires.

La plupart des victimes de dimanche ont péri dans les raids menés à l'aide de barils d'explosifs lancés par des hélicoptères militaires sur le quartier de Tariq al-Bab, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, faisant état de 21 morts dont 13 enfants dans trois raids.

D'autres raids ont fait 15 morts à Alep, divisée en secteurs contrôlés par le gouvernements et zones sous contrôle des rebelles.

Ces derniers raids surviennent au lendemain de la mort d'au moins 85 personnes tuées par des barils d'explosifs lancés par des hélicoptères militaires sur des quartiers contrôlés par les rebelles, selon l'Observatoire qui s'appuie sur un large réseau de militants et médecins.

Parallèlement, l'armée cherchait à pénétrer dans l'est de la ville, aux mains des rebelles depuis juillet 2012.

Selon le quotidien Al-Watan, proche du pouvoir, l'armée a "nettoyé" la majorité du quartier de Qaram al-Tarab à l'est et celui de Bani Zeid au nord. Elle veut désormais avancer vers l'est et le nord pour prendre la ville en tenailles. L'OSDH a confirmé que l'armée avait pris une grande partie de Qaram al-Tarab.

Ces derniers mois, l'armée a repris aux rebelles plusieurs secteurs de la province d'Alep, notamment la zone autour de l'aéroport d'Alep fermé durant près d'un an en raison des combats. L'aéroport a rouvert au trafic aérien le mois dernier.

sah/feb/cnp

PLUS:hp