NOUVELLES
02/02/2014 09:39 EST | Actualisé 04/04/2014 05:12 EDT

Mauritanie: démission du Premier ministre et de son gouvernement (officiel)

Le Premier ministre mauritanien, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, en poste depuis 2009, a présenté dimanche la démission attendue de son gouvernement au président Mohamed Ould Abdel Aziz, a-t-on appris de source officielle.

"Le Premier ministre Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf a présenté au Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz la démission de son gouvernement", a annoncé l'Agence mauritanienne d'information (AMI, officielle), sans donner plus de détails.

Cette démission était attendue à l'issue des élections législatives de novembre-décembre remportées par le parti présidentiel qui dispose avec ses alliés d'une confortable majorité à l'Assemblée nationale.

Elle intervient après l'installation mercredi de la nouvelle Assemblée issue de ce scrutin législatif.

M. Ould Mohamed Laghdaf était en poste depuis l'élection du président Aziz en 2009. Il avait également été Premier ministre du président Aziz après la prise du pouvoir de ce dernier en 2008 à la suite d'un coup d'Etat.

Ex-général putschiste, M. Aziz avait ensuite été élu, en 2009, à la tête de son pays, dans des conditions contestées par l'opposition.

Lors de l'installation de la nouvelle Assemblée nationale, l'ex-ministre de l'Intérieur, Mohamed Ould Boilil, membre du parti du président Aziz, en a été élu président par ses collègues députés.

Cette chambre basse, qui compte au total 147 députés, a été renouvelée lors des législatives de novembre-décembre 2013, pour un mandat de cinq ans.

L'Union pour la République (UPR, formation du président Aziz) détient une majorité de 76 députés sur les 147. Elle est suivie par le parti islamiste Tewassoul (16 députés).

Avec ses alliés, la coalition au pouvoir compte 110 élus. L'opposition dispose de 37 sièges.

hos/mrb/sd

PLUS:hp