NOUVELLES
02/02/2014 07:58 EST | Actualisé 04/04/2014 05:12 EDT

L'envolée des Seahawks

À East Rutherford, au New Jersey, tout est en place pour un Super Bowl XLVIII des plus mémorables entre les Broncos de Denver et les Seahawks de Seattle.

D'un côté le quart Peyton Manning et l'attaque la plus productive que la NFL a connue, de l'autre le demi de coin Richard Sherman et la meilleure défense du circuit Goodell.

Après une demie, c'est 22-0 en faveur des Seahawks qui donnent des difficultés au quart par excellence de la NFL, victime de deux interceptions, dont une qui a mené à un touché.

En début de match, les yeux étaient peut-être un peu trop braqués sur Manning. Le quart étoile n'a pas mis la main sur le ballon au premier jeu de la rencontre. C'est plutôt Knowshon Moreno des Broncos qui a récupéré l'objet pour un touché de sûreté, bon pour deux points de Seattle.

Il s'agit de la troisième année de suite que le Super Bowl est marqué par un touché de sûreté.

À 5-0, Nate Irving a sauvé les meubles pour les Broncos. Il a mis la main à la bonne place et au bon moment pour empêcher Jermaine Kearse d'attraper la passe de Wilson dans la zone payante.

Quelques minutes plus tard, Manning n'a pas aidé sa cause avec une passe imprécise destinée à Julius Thomas et interceptée par Kam Chancellor.

Denver, habitué de mettre la pression sur la tertiaire des équipes adversaires, a vu sa propre tertiaire être mise à mal dès le début du match par les receveurs de Seattle, dont Percy Harvin, et le quart Russell Wilson.
En plus d'une défense embourbée, l'attaque des Broncos n'a pas été l'ombre d'elle-même avec seulement sept jeux tentés au premier quart.

Dans ce même quart, le botteur Steven Hauschka a ajouté six points à l'avance des hommes de Pete Carroll grâce à deux bottés de placement.

Deuxième chapitre, deux touchés

Le premier touché du match est seulement venu au deuxième chapitre. Le métronome de Seattle à l'attaque Marshawn Lynch a ajouté une verge de gain au sol à sa fiche et a réussi son quatrième touché des éliminatoires pour faire 15-0.

Avec moins de quatre minutes à écouler, le secondeur de Seattle Malcolm Smith s'est envolé, sur 69 verges, jusque dans la zone des buts, avec une passe interceptée.

Le mot température était sur les lèvres depuis plusieurs semaines, mais les joueurs n'ont pas eu affaire à la neige. La première grande messe du football en plein air dans une ville au climat froid s'est déroulée avec un thermomètre d'environ 7 °C

PLUS:rc