NOUVELLES
02/02/2014 05:01 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Le syndicat des convoyeurs de fonds veut plus de sécurité

Le Syndicat national des convoyeurs de fonds (SNCF) presse le gouvernement de procéder à un resserrement des règles entourant la sécurité de ses membres et du public.

Cette demande fait suite à une tentative de vol qui a pris une tournure tragique à la sortie d'une banque à Longueuil, dans la nuit de vendredi à samedi. Un homme de 32 ans a été abattu par des agents de transport de valeurs travaillant pour la firme G4S qu'il aurait tenté de voler, selon la police.

« Il faut tirer une leçon de cette histoire », souligne Angélique Paquette, présidente du syndicat national des convoyeurs de fonds.

Mme Paquette rappelle que son organisation défend depuis plusieurs années l'importance de la présence d'un troisième agent et déplore que cette revendication demeure sans réponse.

Elle constate que, présentement, dans son domaine, « les employeurs font beaucoup de réorganisation du travail » et que la plupart des équipes comportent seulement deux membres par souci d'économie.

De 1970 à 2014, 47 attaques à main armée ont été commises contre des convoyeurs de fonds au Québec, selon le syndicat.

Par ailleurs, depuis 1998, tous les vols au Québec ont été commis contre les équipes constituées de deux agents seulement, précise la présidente du syndicat.

Avec les informations de Julie Marceau 

PLUS:rc