NOUVELLES
02/02/2014 07:22 EST | Actualisé 04/04/2014 05:12 EDT

La Turquie dénonce la faillite de l'ONU en Syrie

Le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, a dénoncé dimanche à Munich la faillite de l'ONU et de la communauté internationale en Syrie, où elles s'avèrent incapables de mettre fin à l'effusion de sang.

"La communauté internationale se montre incapable en Syrie comme elle s'est montré incapable pendant trois ans en Bosnie ou au Rwanda pendant des années", a déclaré M. Davutoglu à la Conférence sur la sécurité à Munich.

Pour lui, de même que l'ONU a demandé pardon pour sa faillite en Bosnie, "tôt ou tard le secrétaire général de l'ONU ira à Homs, à Yarmuk et il demandera pardon", a ajouté le ministre turc.

"Que ce soit la Chine, la Russie, les Etats-Unis, la France ou un autre membre: le Conseil de Sécurité de l'Onu se doit maintenant d'agir", a poursuivi le ministre des Affaires étrangères, appelant notamment à l'adoption sans tarder d'une résolution permettant l'accès humanitaire aux zones dévastées.

Le régime syrien a mené ce week-end son raid aérien le plus sanglant contre les quartiers rebelles d'Alep, faisant 85 morts, au lendemain de la fin des pourparlers de Genève.

Parmi les victimes figurent 65 civils, dont 13 enfants.

Les pourparlers organisés en Suisse durant dix jours entre l'opposition et le régime syriens se sont achevés vendredi sans résultats concrets, alors que le conflit s'apprête à entrer dans sa quatrième année.

La Turquie a déjà accueilli quelque 700.000 réfugiés ayant fui la Syrie.

fz-ial/jri/abk

PLUS:hp