NOUVELLES
02/02/2014 02:50 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Israël: suspension des transferts de fonds publics aux colonies (ministre)

Le ministre israélien des Finances Yaïr Lapid a décidé de suspendre les transferts de fonds publics à destination des colonies de Cisjordanie jusqu'à la fin d'une enquête sur leur possible utilisation à des fins politiques, selon ses services.

"A la lumière des informations rendues publiques par Channel 2 et d'informations supplémentaires parvenues au ministre des Finances selon lesquelles des fonds destinés aux colonies ont été transférés illégalement au Conseil de Yesha (principale organisation représentative des colons NDLR), le ministre des Finances a annoncé qu'il avait décidé d'arrêter tous les virements aux colonies pour examiner la question", a indiqué samedi soir son ministère dans un communiqué.

"Ces fonds n'ont apparemment pas été utilisés dans leur but d'origine, comme la sécurité, l'entretien des écoles et des jardins d'enfants, mais auraient été transférés illégalement au Conseil de Yesha qui les aurait utilisés à des fins politiques, notamment pour des activités contre les politiques du gouvernement", a ajouté le ministère des Finances.

Les colonies de Cisjordanie occupée ont reçu des fonds publics afin de compenser les dommages subis lors du gel de la colonisation, en 2009-2010, a précisé le ministère.

Selon le Centre pour le renouveau de la démocratie israélienne (Molad), le gouvernement a transféré 148 millions de shekels (31,5 millions d'euros) aux autorités locales des colonies de Cisjordanie à titre de compensation pour les taxes foncières non perçues en raison du gel pendant neuf mois des constructions.

L'ONG anti-colonisation israélienne La Paix Maintenant, tout en se félicitant de la décision de M. Lapid, a néanmoins souligné que sa portée restait limitée.

"C'est une importante décision, qui s'imposait quatre ans après la fin du gel des constructions", a déclaré à l'AFP le porte-parole de La Paix Maintenant, Lior Amihaï.

"Mais il ne s'agit que d'une petite fraction des fonds publics qui sont transférés aux colonies. Il y a de nombreux autres fonds publics, financés par les contribuables israéliens, qui sont attribués aux colonies et parviennent dans les caisses de l'organisation d'extrême-droite Yesha", a-t-il ajouté.

Yaïr Lapid a demandé aux responsables concernés au ministère des Finances d'enquêter sur le sujet et de lui remettre leurs conclusions d'ici une semaine, selon le communiqué.

La décision du ministre des Finances intervient au moment où une campagne internationale de boycottage des colonies bat son plein, illustrée notamment par l'abandon jeudi par l'actrice américaine Scarlett Johansson de son statut d'ambassadrice de l'ONG humanitaire britannique Oxfam, jugé "incompatible" avec sa promotion de l'entreprise israélienne SodaStream, implantée entre autres dans une colonie en Cisjordanie occupée.

dms/agr/hj

PLUS:hp