NOUVELLES
01/02/2014 04:32 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Sénat : il faudra éviter un processus de nomination élitiste, selon Stéphane Dion

Le député libéral Stéphane Dion se rallie à la décision de Justin Trudeau d'exclure les sénateurs du caucus libéral. Une position qu'il n'a pas toujours soutenue par le passé.

À la surprise générale, le chef du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau, a annoncé mercredi que les 32 sénateurs libéraux affiliés à son parti allaient désormais siéger comme indépendants. Il a ensuite promis de développer un processus de nomination des sénateurs « ouvert, transparent et non partisan » dans l'éventualité où il formerait un gouvernement.

Or, en novembre dernier, Stéphane Dion se montrait sceptique relativement à l'idée qu'une commission indépendante puisse nommer des sénateurs. Dans un numéro du magazine Inroads, il écrivait qu'il jugeait cette proposition « élitiste, au reste pas très démocratique ». Il ajoutait qu'une telle idée « risquerait de diluer la responsabilité du premier ministre » qui doit assumer le choix des sénateurs.

En entrevue à l'émission Les coulisses du pouvoir, le député de St-Laurent-Cartierville affirme que l'idée de Justin Trudeau est bonne, mais que son succès dépendra de la façon dont elle sera mise en oeuvre. « Il faudra faire très attention d'éviter ce travers. Il est très important d'éviter d'avoir un processus élitiste qui éloigne les Canadiens de ces sénateurs-là. »

Stéphane Dion souligne que les sénateurs nouvellement indépendants pourront mieux s'acquitter de leur tâche. « Le rôle du Sénat est d'étudier le travail de la Chambre des communes et de proposer des améliorations à travers des amendements. Il va mieux jouer son rôle si les sénateurs ne sont pas accaparés par des tâches partisanes et s'ils peuvent le faire en toute indépendance. Alors, c'est de cette façon que nous renforçons le caractère du Sénat, nous ne le changeons pas », explique-t-il.

L'entrevue avec le député libéral Stéphane Dion sera diffusée aux Coulisses du pouvoir dimanche à 11 h sur Ici Radio-Canada Télé.

PLUS:rc